Coronavirus COVID-19 : le député du Puy-de-Dôme André Chassaigne confirmé positif

Le député André Chassaigne a affirmé avoir été testé positif au Coronavirus COVID-19 ce jeudi 12 mars sur son compte Twitter. / © Ludovic MARIN / AFP
Le député André Chassaigne a affirmé avoir été testé positif au Coronavirus COVID-19 ce jeudi 12 mars sur son compte Twitter. / © Ludovic MARIN / AFP

Le député du Puy-de-Dôme André Chassaigne a été confirmé positif au Coronavirus COVID-19 mercredi 11 mars. Il l’a annoncé dans un communiqué sur son compte Twitter ce jeudi. Il a été placé dans une chambre d’isolement au CHU de Clermont-Ferrand. 

Par Solenne Barlot

Le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne a été confirmé positif au Coronavirus COVID-19 mercredi 11 mars. Il l’a annoncé dans un communiqué diffusé sur son compte Twitter ce jeudi. Il a été hospitalisé au CHU de Clermont-Ferrand dans une chambre isolée, puis terminera ses 14 jours de confinement à son domicile. Le député s’est montré rassurant : « Je suis en pleine forme, sans aucun problème de santé. En quelque sorte, un simple repos forcé ! » Cinq de ses proches sont sous surveillance. Il a néanmoins précisé que son cas était totalement indépendant des 2 autres résidents de la commune de Saint-Amant-Roche-Savine, où le député habite et tient sa permanence. Ces deux personnes ont également été diagnostiqués positives. « Pas d’affolement à avoir au village ! » a tempéré André Chassaigne.

Le député s'était déjà isolé

Il avait d’ores et déjà pris des mesures pour s’isoler et limiter ses déplacements de son propre chef, après avoir été en contact direct avec un autre député, lui aussi positif : « Je me réjouis d’avoir pris des mesures préventives au retour de l’Assemblée, liées au fait que, contrairement à beaucoup de mes collègues, j’avais été directement en contact avec un agent infecté. » Il avait alors déclaré : « La prudence veut que je reste à mon domicile en limitant mes sorties au déplacement jusqu’à ma permanence. » Il semblerait que le député ne souffre pas d’une forme grave de la maladie. Il a appelé à faire preuve de « responsabilité » en appliquant les mesures qui s’imposent pour limiter la propagation du virus.
Le chef de file du groupe communiste est le 7ème député touché par le Coronavirus. Un peu plus tôt, la députée UDI Maina Sage avait été diagnostiquée en Polynésie française, devenant le premier cas dans cette collectivité d'outre-mer. Les autres députés concernés sont les socialistes Michèle Victory et Sylvie Tolmont, les marcheurs Guillaume Vuilletet et Elisabeth Toutut-Picard, ainsi que Jean-Luc Reitzer, du groupe LR, seul député à être sévèrement atteint. Selon les dernières informations, M. Reitzer est toujours hospitalisé dans un état stationnaire et inquiétant. Pour endiguer la propagation de l'épidémie, l'Assemblée Nationale incite les députés au télétravail.

Sur le même sujet

Les + Lus