Dans cette petite commune du Puy-de-Dôme, la mairie a investi dans un distributeur de billets

Publié le Mis à jour le
Écrit par C. L avec Romy Ho-A-Chuck
A Bagnols, dans le Puy-de-Dôme, un distributeur automatique de billets va bientôt rentrer en fonctionnement.
A Bagnols, dans le Puy-de-Dôme, un distributeur automatique de billets va bientôt rentrer en fonctionnement. © Romy Ho-A-Chuck / FTV

À Bagnols, dans le Puy-de-Dôme, la commune a investi dans un distributeur de billets. L'utilisation du liquide reste encore importante dans les communes rurales. Le maire de Bagnols estime rendre un service public mais il a quand même fallu que la municipalité mette la main à la poche.

A Bagnols, dans le Puy-de-Dôme, on compte des commerces, des gîtes et prochainement un premier distributeur automatique de billets. Alexandre Verdier, maire de Bagnols, explique : « On n’achète pas le journal L’Equipe avec une carte bancaire. La population qui va dans nos commerces est âgée et aussi jeune. Elle fonctionne beaucoup avec le liquide, et moi le premier. Il y a quelques semaines, il y avait une foire dans la commune, avec des commerces, une buvette et des associations. Qu’est-ce qui les a fait vivre ? C’est le liquide. Ils n’ont pas de terminaux de paiement ».  

 

Un investissement important

Mais il a fallu mettre la main à la poche. La commune a investi 30 000 euros pour installer l'appareil. La municipalité va aussi devoir payer 1 250 euros par mois pour la gestion et l'entretien. Le Département réfléchi à une solution pour faire baisser la facture pour les communes qui s'équipent. Lionel Chauvin, président (LR) du Conseil départemental du Puy-de-Dôme, indique : « J’ai rencontré la ministre Jacqueline Gourault il y a 3 semaines au Département.  On a discuté et il y a peut-être des dispositifs avec la Caisse des dépôts et des consignations qui pourront peut-être prendre le relai. Sur les investissements, on peut arriver à trouver des solutions. On a déjà des dispositifs en place sur des financements et des subventions dans nos collectivités locales. On va regarder comment les accompagner au mieux ».  

Un sujet concernant

Le sujet interpelle tous les acteurs politiques. Eric Gold, sénateur (RDSE) du Puy-de-Dôme, souligne : « Le sens de l’histoire va certainement vers moins de liquide et on l’a vu d’ailleurs avec la crise du COVID où beaucoup de gens ont utilisé le sans contact. Mais pour avoir le sans contact, il faut aussi avoir un terminal qui est relié numériquement. Ce n’est pas toujours aussi simple que cela et il y a encore des territoires qui sont fragiles ».  

"Je paie encore beaucoup en liquide" 

A Bagnols, les habitants et les touristes ne feront plus 10 kilomètres aller-retour pour retirer du liquide. Et ils pourront dépenser sur place. Un habitant ajoute : « Sur des sommes de 50 à 100 euros, je paie avec la carte mais pour les petits achats, je paie encore beaucoup en liquide ». Aurélie Rousseaux, gérante de la boucherie, précise : « C’est plus facile pour nous l’été, quand les touristes viennent, ils ont toujours besoin d’espèces ». Des enquêtes d'opinion le confirment : malgré le boom du sans-contact, le liquide est encore privilégié.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.