Un incendie ravage une annexe du château de Pagnant dans le Puy-de-Dôme

Les propriétaires n'étaient pas sur place lorsque l'incendie s'est déclaré dans la maison et l'atelier d'une dépendance du château de Pagnant à Saint-André-Le-Coq / © Garo Kevorkian
Les propriétaires n'étaient pas sur place lorsque l'incendie s'est déclaré dans la maison et l'atelier d'une dépendance du château de Pagnant à Saint-André-Le-Coq / © Garo Kevorkian

Il était 4h30 du matin, dans la nuit de jeudi 24 au vendredi 25 août, lorsque l’incendie s’est déclaré dans une dépendance du Château de Pagnant, à Saint-André-le-Coq, dans le Puy-de-Dôme. Les propriétaires étaient absents au moment des faits.

Par Aurélie Albert

Ce sont les voisins qui ont alerté les sapeurs-pompiers après avoir entendu un bruit sourd dans l’annexe et dès lors que l’incendie s’est déclaré. Il était 4h45, dans la nuit de jeudi 24 au vendredi 25 août 2017, lorsque les sapeurs-pompiers et les gendarmes sont arrivés sur place. Il s’agissait d’une des dépendances du château de Pagnant, situé à Saint-André-Le-Coq. Un bâtiment voisin au château dans lequel se trouvaient un atelier mécanique et une maison. C'est environ 400 m2 de bâtiment qui a été détruit. "Notre activité en tant qu'atelier est pour l'instant détruit, raconte François-Noël Boulliau, propriétaire. On n'a plus rien aussi bien professionnel que personnel, on se trouve vraiment mal".

Entre 20 et 30 sapeurs-pompiers étaient mobilisés ainsi que les gendarmes de Randan, Maringues et Riom.
Les propriétaires, quant à eux, n’étaient pas sur place au moment des faits. Ils auraient confié aux gendarmes l’éventualité que l’incendie soit d’origine criminelle. La compagnie de gendarmerie de Riom a ouvert une enquête afin de déterminer les causes de l’incendie.

Un incendie ravage une annexe du château de Pagnant dans le Puy-de-Dôme
Il était 4h30 du matin, dans la nuit de jeudi à vendredi, lorsque l’incendie s’est déclaré dans une dépendance du Château de Pagnant, à Saint-André-le-Coq, dans le Puy-de-Dôme. Les propriétaires étaient absents au moment des faits. Intervenant : François-Noël Boulliau, propriétaire  - Reportage : Garo Kevorkian, Julien Le Coq

 

Sur le même sujet

Les + Lus