• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : Brassac-les-Mines sous le choc après trois agressions à domicile

La gendarmerie enquête sur trois agressions à domicile en vingt-quatre heures les 17 et 18 mai à Brassac-les-Mines. / © Christian Lamorelle
La gendarmerie enquête sur trois agressions à domicile en vingt-quatre heures les 17 et 18 mai à Brassac-les-Mines. / © Christian Lamorelle

La petite ville de Brassac-les-Mines dans le Puy-de-Dôme est sous le choc : les gendarmes ont dû intervenir vendredi 17 et samedi 18 mai sur trois agressions à domicile d’une rare violence et dont on ne connaît pas encore les motivations.

Par Richard Beaune

Ce sont plusieurs scènes brutales qu’ont vécues des habitants de Brassac-les-Mines ce week-end. La première s’est déroulée vendredi 17 mai. Il était environ 21h30 quand un jeune habitant du centre-ville voit débarquer plusieurs hommes, visiblement en état d’ébriété, dans son appartement où il dînait avec des amis. Deux personnes ont été agressées physiquement ce soir-là, dont le résident des lieux gravement blessé à la tête. Les malfrats s’en prennent aussi au mobilier. Selon les gendarmes qui sont intervenus, on ne connaît pas encore la motivation des agresseurs.

Mais l’intervention fait rapidement réagir la population qui se masse en groupe à proximité de l’appartement de la victime. Certains veulent en découdre et les gendarmes devront intervenir pour calmer ces Brassacois de plus en plus énervés.
D’autant que le lendemain, la terreur reprend et le même scénario se répète dans un logement où vivent un couple et ses enfants. Il est à peu près minuit quand les agresseurs arrivent. Les victimes parviennent à s’échapper et alertent les secours. Les mêmes agresseurs présumés ont le temps d’aller terroriser une femme qui vit avec sa mère avant d’être interpellés par les gendarmes.

Cinq individus interpellés

Trois individus sont en alors placés en garde à vue. Au total, quatre seront interpellés pendant le week-end et un cinquième est interpellé dans la matinée du lundi 20 mai. Ce dernier sera présenté devant le parquet de Clermont-Ferrand cet après-midi. Tous seraient issus de la communauté des gens du voyage. Une communauté qui, selon le maire Yves Serge Croze, n’a jusqu’à présent posé aucun problème de cette ampleur à la commune qui dispose d’une aire d’accueil depuis 2008.
Selon le premier magistrat qui attend fébrilement les informations des gendarmes, Brassac-les-Mines "est sous le choc". Yves Serge Croze déplore ces évènements dont le même scénario s'est produit quelques semaines plus tôt à Issoire. 

 

Sur le même sujet

Lagorce (Ardèche) : un violent incendie a ravagé 70 hectares. Les pompiers sont toujours sur place jeudi matin

Les + Lus