Un musée consacré aux Amoureux de Peynet à Brassac-les-Mines

Entre la commune de Brassac-les-Mines, dans le Puy-de-Dôme, et Raymond Peynet: c'est une histoire d'amour qui dure depuis 1998. / © MaxPPP
Entre la commune de Brassac-les-Mines, dans le Puy-de-Dôme, et Raymond Peynet: c'est une histoire d'amour qui dure depuis 1998. / © MaxPPP

Entre Peynet et Brassac-les-Mines: c'est une histoire d'amour qui dure depuis 1998. La commune du Puy-de-Dôme a consacré un musée au plus grand dessinateur des "Amoureux". 

Par Kamel Tir

Inauguré en 1998, le musée Peynet de Brassac-les-Mines, dans le Puy-de-Dôme, est un véritable hymne à l’Amour. Un amour dépeint par le dessinateur Raymond Peynet, mondialement connu pour ses « amoureux ».
« C’est dans cette cité minière que ce fils de bougnats avait peaufiné  ses personnages immortels esquissés à Valence pour la première fois » s’enorgueillit la commune.
Même si Raymond Peynet est né à Paris, le 16 novembre 1908, dans son enfance, pendant les vacances scolaires, il séjournera à Brassac-les-Mines où sa mère est née et enterrée. En 1942, pendant la guerre, Raymond Peynet, évadé des geôles allemandes, viendra s’y réfugier avec son épouse et sa fille Annie. « Nous avons avec Annie des contacts réguliers » explique Gaëlle Mahoudeaux, adjointe au maire de Brassac-les-Mines. « C’est pendant la guerre que son père a imaginé ses  "Amoureux » explique-t-elle. « Parti à Valence, et afin d’attendre la personne avec qui il avait rendez-vous, il s’assied devant un kiosque à musique.  C’est là qu’il esquisse ses deux personnages. En hommage, nous avons reconstitué une réplique de ce kiosque à Brassac-les-Mines, sur la place Peynet».

Quelques 80 œuvres sont exposées dans ce musée. Le public  peut y découvrir une collection d’affiches sur le thème des amoureux, des publicités, des livres et carnets de dessins ayant appartenu à l’artiste. « Peynet était quelqu’un d’assez coquin » s’amuse Gaëlle Mahoudeaux. « En lisant les textes qui accompagnent certaines œuvres on peut s’en rendre compte ».
Raymond Peynet était avant tout un amoureux. Celui dont l’épouse avait pour nom de jeune fille Damour est devenu au fil du temps le plus grand dessinateur des cœurs épris d’amour.
Raymond Peynet s’est éteint à 90 ans, le 14 janvier 1999, un mois avant la Saint-Valentin.


Le musée Peynet de Brassac-les-mines est ouvert toute l’année. Réservation obligatoire au 04.73.54.30.88.

Sur le même sujet

Les + Lus