Pathé rachète le groupe CinéAlpes, cinq cinémas du Cantal et du Puy-de-Dôme sont concernés

Le géant du cinéma Pathé a annoncé, ce jeudi 28 novembre, le rachat du groupe CinéAlpes. En Auvergne, cinq cinémas sont concernés. 

Le Ciné Dôme, à Aubière, près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) était détenu par le groupe CinéAlpes.
Le Ciné Dôme, à Aubière, près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) était détenu par le groupe CinéAlpes. © Google 2014
Le groupe Pathé a annoncé, ce jeudi 28 novembre, avoir racheté le groupe Ciné Alpes, leader dans l'agglomération clermontoise. Cinq cinémas sont concernés par ce rachat en Auvergne : Ciné Jaude et Ciné Capitole à Clermont-Ferrand, Ciné Dôme à Aubière, Le Modern à Issoire ainsi que Le Cristal à Aurillac.

Jusqu'à son rachat, CinéAlpes représentait le 7eme circuit français et comptait 13 cinémas pour un total de 105 écrans et 18 000 fauteuils. Les discussions entre les deux groupes étaient devenues concrètes depuis septembre dernier. Pathé a annoncé, ce jeudi, que "l’ensemble des conditions préalables à l’acquisition de 100% du capital de CinéAlpes auprès de Madame Evelyne Davoine et sa famille ayant été satisfaites, la transaction a été finalisée ce jour".

Le projet d'acquisition de CinéAlpes est désormais soumis à la consultation des instances représentatives du personnel. 

Une concentration de mauvais augure pour les indépendants

La nouvelle de ce rachat a vite circuler parmi les professionnels du 7eme art. Fabienne Weidmann, coordinatrice de Plein Champ, association des cinémas Indépendants en Auvergne, n'a pas été surprise par la nouvelle : "Il ne s'agit pas du pire des opérateurs en terme d'emplois et de diversification d'offres", explique-t-elle. Mais, la concentration des cinémas aux mains de quelques géants du domaine commence à peser lourd sur les plus petites infrastructures :

Au-delà des tarifs pratiqués, ce n'est pas une bonne nouvelle pour l'accès aux films. Les cinémas indépendants n'arrivent plus à être assez concurrents : une infrastructure indépendante ne fait pas le poids lorsqu'il sort un film avec trois ou quatre semaines de retard sur les grands groupes.

Avec ce rachat, Pathé continue son expansion en Europe, seulement quelques semaines après le rachat du groupe belge EuroScoop. Le groupe, et ses 130 cinémas répartis sur 5 pays, renforce sa position de leader en Europe continentale.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture économie société