Puy-de-Dôme : l’Association de Protection des Animaux lance une campagne de stérilisation des chats errants

L'Association de Protection Animale s'engage à assister les communes du Puy-de-Dôme pour stériliser les chats errants. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
L'Association de Protection Animale s'engage à assister les communes du Puy-de-Dôme pour stériliser les chats errants. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Dans le Puy-de-Dôme, l’APA (Association de Protection des Animaux) lance, au 1er février, une campagne d’accompagnement pour aider les communes à stériliser les chats errants, et ainsi éviter leur sur-reproduction.

Par Solenne Barlot

L’APA du Puy-de-Dôme (l’Association de Protection des Animaux) vient d’annoncer une campagne de stérilisation des chats errants qui débutera le 1er février et jusqu’au 30 avril. La stérilisation des chats errants est une tâche complexe qui incombe aux communes depuis 2014, afin d’éviter une surpopulation. L’APA se propose de les assister « en les aidant à la capture des chats errants non identifiés, en état de divagation, sans propriétaire ou sans détenteur, et en les prenant en charge (test Sida du chat, stérilisation, tatouage S dans l’oreille), avant de les relâcher dans les mêmes lieux ».

Relâchés contre bons soins

La stérilisation évite la sur reproduction et ainsi la prolifération des chats errants, dont les conditions de vie sont difficiles : pas d’accès régulier à la nourriture ni aux soins, pas d’abri, ces chats sont livrés à eux-mêmes. L’association précise d’ailleurs que les animaux ne seront relâchés que si une personne prend l’engagement de les nourrir et de leur prodiguer des soins, bien que pour la majorité ils ne puissent pas être domestiqués. Stérilisés et tatoués, ils ne sont plus considérés comme des chats errants mais comme des chats « libres ».

Plus de 500 chats stérilisés en 2017

La stérilisation permet également de faciliter l’intégration de l’animal en ville : les nuisances liées à l’hygiène et à l’agressivité des chats errants sont fortement diminués par la stérilisation. C’est la deuxième campagne du genre organisée par l’APA. Lors de la première, en 2017, plus de 550 chats avaient pu être stérilisés grâce à leur intervention, une réussite pour les bénévoles.

Sur le même sujet

Les + Lus