Puy-de-Dôme : la colère de parents d’élèves après le non-remplacement d’enseignants absents

Des parents d'élèves de Saint-Genès-Champanelle, dans le Puy-de-Dôme, s'insurgent contre le non-remplacement des enseignants absents. / © Delphine Cros / France 3 Auvergne
Des parents d'élèves de Saint-Genès-Champanelle, dans le Puy-de-Dôme, s'insurgent contre le non-remplacement des enseignants absents. / © Delphine Cros / France 3 Auvergne

Les parents d'élèves des écoles maternelle et élémentaire de Saint-Genès-Champanelle, dans le Puy-de-Dôme, tirent la sonnette d'alarme. Depuis septembre 2019, les absences d'enseignants pour maladie ou formation sans remplacement se sont multipliées.
 

Par C. L avec Delphine Cros

A Saint-Genès-Champanelle dans le Puy-de-Dôme, quand les parents déposent leurs enfants à l'école, ils parlent d'un sujet qui les préoccupe : les enseignants en arrêt maladie ou en formation ne sont pas remplacés. Alors ils ont fait les comptes. Anne Lebrisse, parent d'élève, explique : « Depuis la rentrée 2019, on peut déplorer plus de 30 absences d’enseignants qui n’ont pas été remplacés. C’est un sujet qui inquiète vraiment les représentants de parents d’élèves, que ce soit maternelle ou élémentaire car les deux écoles sont concernées ».

Ca génère aussi beaucoup d'angoisse

Les élèves sont en moyenne 26 par classe. Quand leur enseignant est absent, ils sont dispatchés chez ses collègues. Elizabeth Hamelin, parent d'élève, souligne : « Ca génère aussi beaucoup d’angoisse car les enfants sont changés régulièrement de classe. Il y a des enfants qui sont en difficulté d’apprentissage. Ils ont peine à suivre et se retrouvent à suivre d’autres programmes ». Programme scolaire perturbé, classes surchargées, élèves désorientés, une ne mère de famille a écrit, début janvier, à l'Académie. Claire Fournet-Fayard, parent d'élève, raconte : « Elle a eu une réponse de l’inspecteur de circonscription qui lui a expliqué qu’il n’y avait qu’un bassin de 200 remplaçants pour la circonscription. Comme on est une grosse structure, nous ne sommes pas forcément prioritaires ». Une explication qui ne satisfait pas les parents des élèves de Saint-Genès-Champanelle qui restent mobilisés.

Quelque 44 postes non-remplacés dans le Puy-de-Dôme la semaine passée

Leur cas n’est pas isolé. Le non-remplacement des enseignants absents concerne de nombreux établissements. Sarah Gheeraert, présidente de la FCPE 63, conclut : « La semaine dernière, dans le département du Puy-de-Dôme, on était à 44 postes non-remplacés. On est vraiment dans une situation critique. Il faut savoir qu’il y a des écoles qui ponctuellement sont obligées de fermer. Récemment, 2 ont dû fermer pour enseignants absents ». Sollicitée, l’Inspection Académique n’a pas donné suite à notre demande d’interview.
 

Sur le même sujet

Les + Lus