Cet article date de plus de 3 ans

Puy-de-Dôme : à Olby, un convoi humanitaire part pour la Casamance au Sénégal

Depuis 1993, l'association Amis de la Casamance, basée à Olby dans le Puy-de-Dôme, organise un convoi de véhicules pour les acheminer jusque dans cette région du Sénégal pour servir d'ambulances. À l'approche du départ, vendredi, les bénévoles se préparent pour les 6600 kilomètres de parcours.
Le convoi humanitaire parti d'Olby (Puy-de-Dôme) le 2 novembre, pour atteindre la Casamance quelques 6 600 kilomètres plus loin.
Le convoi humanitaire parti d'Olby (Puy-de-Dôme) le 2 novembre, pour atteindre la Casamance quelques 6 600 kilomètres plus loin. © Christian Lamorelle/France 3 Auvergne-Rhône-Alpes
Un petit briefing de veille de départ s'est improvisé ce mercredi 1er novembre dans le bourg d'Olby, près de Clermont-Ferrand. Ce sont les dernières consignes avant le grand départ: le lendemain matin partiront 18 véhicules - plus trois fourgons pour la logistique - pour rejoindre la Casamance, région isolée du Sénégal. Les membres de l'association ont désormais l'habitude et pour le chargement des véhicules, tout est bien rôdé.

Gérard Cambet, l'un d'entre eux, énumère : "On amène des bâches, parce qu'ils vont dormir principalement dehors, sous la toile. Il y a aussi du matériel informatique, du matériel médical scolaire.

Les véhicule, fins prêts pour le grand départ du lendemain.
Les véhicule, fins prêts pour le grand départ du lendemain. © Christian Lamorelle/France 3 Auvergne-Rhône-Alpes


Les voitures ont pour la plupart été données puis révisées dans les lycées professionnels de la région. Elles sont adaptées pour des conditions difficiles notamment en Casamance. "Il va y avoir des pistes de latérite, avec pas mal de poussière qui irrite les moteurs des voitures. On a fait améliorer les véhicules par des mécaniciens de l'associations qui ont posé des filtres à air en hauteur," souligne Patrice Papot, le président de l’association.

Ddes membres du corps médical prennent aussi part dans le convoi : il resteront en mission de deux semaine dans des dispensaires de Kolda La plupart des membres de l'association ont participé à plusieurs convois, et ont quelques anecdotes savoureuses. "En 1998, on arrive au Maroc. Ils ont voulu qu'on donne exactement le nombre de vis, de boulons qu'on a emmené. Et on y est resté 17 heures!"  Il faudra trois semaines au convoir pour atteindre la Casamance, après des étapes dans les capitales Madrid, Rabat, Nouakchot et Dakar.


►Notre reportage à Olby, dans le Puy-de-Dôme
Puy-de-Dôme : un convoi humanitaire auvergnat part d'Olby pour le Sénégal ©France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société solidarité transports économie humanitaire international monde afrique