• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme. Qui sont les candidats aux élections législatives dans votre circonscription ?

Dans le Puy-de-Dôme, les législatives verront le renouveau de la classe politique puisque sur 5 députés, une seule a choisi de se représenter, la socialiste Christine Pirès-Beaune qui arrive au terme de son premier mandat.
Dans le Puy-de-Dôme, les législatives verront le renouveau de la classe politique puisque sur 5 députés, une seule a choisi de se représenter, la socialiste Christine Pirès-Beaune qui arrive au terme de son premier mandat.

Les 11 et 18 juin auront lieu les élections législatives. Depuis l'avènement du quinquennat pour le locataire de l'Elysée, elles sont souvent qualifiées de "3e tour de l'élection présidentielle". Découvrez ici les candidats pour le département du Puy-de-Dôme.

Par Kamel Tir

Dans le Puy-de-Dôme, les législatives verront le renouveau de la classe politique puisque sur 5 députés, deux seulement ont choisi de se représenter, la socialiste Christine Pirès-Beaune qui arrive au terme de son premier mandat et le communiste André Chassaigne. Dans ce département, au 1er tour de l’élection présidentielle, E. Macron était arrivé en tête avec 27,15% des suffrages devant Jean-Luc Mélenchon (21,99%).



Dans la première circonscription, Odiles Saugues (PS) n’est pas candidate pour un 5ème mandat. Leader de l’opposition LR à Clermont-Ferrand, Jean-Pierre Brenas a décidé de ne pas mener cette bataille des législatives, laissant la place à un jeune candidat de 28 ans, Maxime Vergnault. C’est une gauche divisée qui se présente aux électeurs avec une candidate investie par le PS, Cécile Audet et un dissident socialiste, Bertrand Pascuito, le maire de Cournon. Ici, lors du 1er tour de l’élection présidentielle, E. Macron avait obtenu 29 ,37% des suffrages exprimés, devant J.L. Mélenchon (24,25%), M. Le Pen (15,46%) et F. Fillon (14,33%). Le candidat du PS, Benoît Hamon, avait recueilli 8,58% des suffrages exprimés.

Les candidats :

- Cécile Audet (PS)
- Antoine Rechagneux (Debout la
  France)
- Elena Fourcroix (Parti Animaliste)
- Damien Folio (Conf. pour
  l'homme, l'animal et la planète)
- Bertrand Pasciuto (Divers
  Gauche)
- Cyril Cineux (PCF)
- Dominique Leclair (LO)
- Sandrine Clavières (NPA)
- Alexandre Pourchon (La Gauche
  en Marche)
- Alain Laffont (France Insoumise)
- Charlène Drigeard (UPR)
- Carole Martel El Mehdaoui (Femmes du peuple)
- Valérie Thomas (La République en Marche)
- Maxime Vergnault (LR)
- Frédéric La Carbona (Générations Citoyens)
- Anne Biscos (FN)


Dans la deuxième circonscription, Christine Pires-Beaune (PS) se présentera, pour la seconde fois, devant les électeurs. La République en Marche a choisi d’investir le maire de Volvic, Mohand Hamoumou qui tentera de capitaliser le résultat du premier tour de l’élection présidentielle qui, dans la circonscription, avait placé E. Macron en tête (25,42%). Même objectif pour Pascal Estier de La France Insoumise dont le candidat, Jean-Luc Mélenchon était arrivé second (21,46%). Du côté des Républicains (F.Fillon avait obtenu 15,9% des suffrages exprimés), c’est la 1ère adjointe au maire de Riom qui a été investie. Sur sa droite, le secrétaire départemental du FN essaiera d’améliorer le score de M. Le Pen qui, au 1er tour, avait recueilli un peu moins de 20% des suffrages exprimés. 

Les candidats :

-Franck Truchon (LO)
-Stanislas Chavelet (FN)
-Mohand Hamoumou (La République en Marche)
-Stéphanie Flori-Dutour (LR)
-Pascal Estier (La France Insoumise)
-Christine Pirès-Beaune (PS)
-Christine Bourdier-Buisson (Nouvelle Donne)
-Doris Valour (Debout la France)
-Henri Knauf (UPR)


Dans la troisième circonscription,  la candidate de La République en Marche va tenter de récupérer le mandat de l’écologiste Danielle Auroi (EE-LV) qui a décidé de ne pas se représenter. Investie par le parti du Président de la République, Laurence Vichnievsky entend surfer sur les 30% de suffrages obtenus par E. Macron au 1er tour de la présidentielle dans la circonscription. L’ex-juge d’instruction aura, notamment, face à elle Louis Giscard d’Estaing qui ne manquera pas de mettre en avant son implantation politique sur cette circonscription. Il aura également face à lui Christophe Serre, le maire de Tauves, "en congé du parti Les Républicains".
Pour rappel, dans la circonscription, au 1er tour E. Macron avait obtenu 30,04% des suffrages exprimés devant F. Fillon (21,53%), J.L. Mélenchon (19,47%), M. Le Pen (12,66%) et B. Hamon (7,7%).

Les candidats :

- Laurence Vichnievsky (La République en Marche)
- Nicolas Bonnet (EELV)
- Corinne Neveux (Debout la France)
- Louis Giscard d’Estaing (UDI)
- Christine Thomas (PCF)
- Anne-Marie Carta (FN)
- Marc Chovin (La France Insoumise)
- Christophe Serre (DVD)
- Josiane Mainville (LO)
- Maelig Leguern (UPR)


Dans la quatrième circonscription, après quatre mandats successifs, le socialiste Jean-Paul Bacquet ne se présente pas aux législatives. Investi par La République En marche, Michel Fanget, président du MoDem 63 a décidé de mener la bataille des législatives dans cette circonscription et non dans la 1ère, sa terre électorale. Un choix qui n’a pas été du goût du candidat de l’UDI, le maire du Cendre, Hervé Prononce.  Du côté des Républicains, c’est le maire d’Issoire qui représente le parti qui, au 1er tour des législatives, avait obtenu moins de 15% des suffrages exprimés. Derrière E. Macron (27,56%), la France Insoumise de J.L. Mélenchon avait obtenu 23,31% des suffrages.

Les candidats :

-Sylwia Powarunas (FN)
-Bertrand Barraud (LR)
-Hervé Prononce (UDI)
-Maximilien Martins (Debout la France)
-Michel Fanget (La République en Marche)
-Sylvie Maisonnet (PS)
-Jean-Baptiste Pegeon (EELV)
-Mathias Masclet (UPR)
-Catherine Mollet (France Insoumise)
-François Marotte (LO)
-Nicole Lozano (Nouvelle Donne)
-Roland Domas (Résistons !)
-Dominique Morel (Parti Nationaliste Français)
-Catherine Fromage (PCF/FG)

Dans la cinquième circonscription, le député communiste André Chassaigne brigue un quatrième mandat. Face à lui, le député sortant devra affronter, notamment, une candidature de La France Insoumise incarnée par Sara Perret. De son côté, le candidat du FN, Jérôme Jayet, essaiera de profiter de la dynamique de l’élection présidentielle où M. Le Pen avait, sur ce périmètre, obtenu 22,48% des suffrages exprimés. Pour rappel, dans cette circonscription, E. Macron avait obtenu, au 1er tour, près de 24% des suffrages exprimés, devant M. Le Pen (22,48%) et J.L. Mélenchon (21,62%). Le parti des Républicains, représenté ici par Myriam Fougère, avait obtenu 15, 29% des suffrages exprimés, loin devant le PS (5,94%).

Les candidats :

-Sara Perret (France Insoumise)
-Jeanine Laubreton (UPR)
-Gérard Betenfeld (PS)
-Jérémy Prévost (Debout la France)
-Sébastien Gardette (La république en Marche)
-Jérôme Jayet (FN)
-Mikaël Montagnon (Conf. pour l'homme, l'animal et la planète)
-Claire Lespagnol (EELV)
-Florence Dinouard-Duparc (UDI)
-Myriam Fougère (LR)
-André Chassaigne (PCF)
-Gabrielle Capron (LO)

Sur le même sujet

Dimanche en Politique, l'Europe un booster pour l'Auvergne

Les + Lus