Puy-de-Dôme : un robot pour aider les enfants asthmatiques à La Bourboule

Timéo est asthmatique, il est venu en cure aux Grands thermes de la Bourboule, dans le Puy-de-Dôme. Il vient avec ses deux frères, asthmatiques également. Il fait parti des premiers à utiliser Joe, le robot. / © Charline Collet / France 3 Auvergne
Timéo est asthmatique, il est venu en cure aux Grands thermes de la Bourboule, dans le Puy-de-Dôme. Il vient avec ses deux frères, asthmatiques également. Il fait parti des premiers à utiliser Joe, le robot. / © Charline Collet / France 3 Auvergne

À La Bourboule, dans le Puy-de-Dôme, les thermes se sont équipé d’un petit robot compagnon. Une nouvelle technologie qui vient aider les enfants soignés pour leur asthme. Un moyen pour les enfants d’être plus autonomes dans leurs traitements quotidiens. 

Par Aurélie Albert

Il s’appelle Joe et c’est un robot. Il est arrivé le 5 août aux Grands Thermes de La Bourboule, dans le Puy-de-Dôme. Créé par une start-up Lyonnaise, Ludocare, ce petit robot est un compagnon pour aider les enfants asthmatiques à prendre leur traitement quotidien. 

En plus de leur traitement médical, les enfants asthmatiques peuvent faire des cures thermales. Cette année, une vingtaine d’enfants venue en cure à La Bourboule, va pouvoir profiter de l’aide de ce petit robot ludique et connecté. Son objectif est d’aider les enfants asthmatiques à devenir autonome dans la prise de leurs traitements quotidiens complémentaires à la cure thermale. 
Un traitement qui peut être lourd et contraignant pour les familles, et il n’est pas toujours suivi avec assiduité. 
 
 

Joe, le robot compagnon

Il rappelle à l’enfant de prendre son traitement, il explique avec des animations comment bien prendre les traitements spécifiques, il encourage avec des récompenses à chaque prise de médicaments, il facilite la gestion de la prescription, il réalise un suivi global du traitement, et les parents peuvent suivre en direct, via leur smartphone, la prise du traitement. 
 

Il n’est pas actuellement commercialisé. Mais si les résultats de l’étude sont probants, les premiers robots pourraient faire leur apparition dès le mois d’octobre dans les thermes de La Bourboule. Les parents convaincus par l’étude pourront louer le petit Joe dès le mois de septembre sur le site internet de la start-up

Sur le même sujet

Les + Lus