Puy-de-Dôme : saison 2016 mitigée pour les parcs d'attractions volcaniques

C'était la fin des vacances le 2 novembre, mais c’est aussi l’heure du bilan de saison pour les parcs d'animation auvergnats. Une année plutôt satisfaisante pour certains et excellente pour d'autres. Nous avons fait le point au volcan de Lemptégy et à Paléopolis.

Le volcan de Lemptegy, qui ferme ses portes le 2 novembre, tire un bon bilan de sa saison 2016.
Le volcan de Lemptegy, qui ferme ses portes le 2 novembre, tire un bon bilan de sa saison 2016. © Aurélie Albert
Jusqu'au dernier moment, le petit train du volcan de Lemptégy a fait le plein de voyageurs. Les congés de la Toussaint prennent fin et le parc prépare sa fermeture hivernale. Alors les derniers visiteurs se pressent pour découvrir le cœur du cratère.
 
Avec des jours à plus de 1200 visiteurs au mois d'août, la saison a été plutôt satisfaisante au volcan de Lemptégy. Plus de 100 000 personnes ont visité le lieu en 2016, contre 96 000 l’année passée.
 
Le bilan est plus mitigé si l’on se tourne vers les dinosaures. La cessation de paiement de l'ancien gérant de Paléopolis en début d'année, ainsi qu'une arrivée tardive du repreneur, a ralenti le début de saison. Le parc dédié à la paléologie a accueilli 25 000 curieux, soit 30% de visiteurs en moins par rapport à 2015.

Avec 101 000 visiteurs sur la saison 2016 et 22 000 sur le mois d'août seulement, le cratère de Lemptégy ferme ses portes sur un bilan positif.
Avec 101 000 visiteurs sur la saison 2016 et 22 000 sur le mois d'août seulement, le cratère de Lemptégy ferme ses portes sur un bilan positif. © Aurélie Albert
 
Pour la saison 2017, les dirigeants projettent de revenir au niveau des fréquentations de 2015, à savoir 35 000 annuels.
 
L'installation de nouvelles animations et la venue de dinosaures grandeur nature ont dynamisé les entrées du parc, quelques semaines avant la fermeture. Les petits comme les grands semblent y avoir trouvé leur compte.
 
Avec un budget de 200 000 euros, de nouvelles activités devraient voir le jour dans le parc en 2017. Qu'ils soient ludiques ou basés sur un patrimoine naturel, les parcs d'activités auvergnats espèrent continuer d'attirer un peu plus de visiteurs chaque année.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loisirs sorties et loisirs économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter