• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : sapins et épicéas attaqués par les scolytes, les forestiers sont inquiets

Les arbres touchés par les scolytes sont géolocalisés et répertoriés par les agents de l'ONF. / © Pascal Franco - France 3 Auvergne
Les arbres touchés par les scolytes sont géolocalisés et répertoriés par les agents de l'ONF. / © Pascal Franco - France 3 Auvergne

Depuis la fin de l’été 2018, les forêts du Livradois dans le Puy-de-Dôme voient le nombre d’attaques par les scolytes augmenter, des insectes qui creusent des galeries sous l’écorce des sapins et épicéas pour abriter leurs œufs et bloquent la sève.

Par Cyrille Genet

Dans les forêts du Livradois, à l’est du département du Puy-de-Dôme, les ravages des scolytes sont bien visibles. Dans la masse verte, entre 500 et 800 mètres d’altitude, les taches brunes attirent le regard. Au sol, les forestiers poursuivent leurs investigations : le premier indicateur "C’est la sciure rousse, l’insecte perfore l’écorce. On a là la galerie maternelle le long de laquelle la femelle pond les œufs et chaque œuf va se développer et creuser également une galerie pour se développer. L’ensemble de ces galeries coupe la circulation de la sève de l’arbre" dit Marc Lafaye technicien au Centre Régional de la Propriété Forestière.

Les forestiers sont inquiets car les arbres sont fragilisés à la suite de la sécheresse de l’été 2018 et car les conditions automnales et hivernales particulièrement sèches ont limité le rechargement hivernal en eau des sols.

Dans le Massif Central on estime à un peu moins de 50 mètres cube de bois touché pour 100 hectares, ce n’est pas encore une épidémie comme dans l’Est de la France, mais le danger est bien réel. "Quand on voit des arbres qui sont en cours d’infestation, l’idée c’est de les repérer le plus vite possible" indique Frédéric Blin, technicien de l’Office National des Forêts, "et de déclencher l’abattage de ces arbres et leur exportation du massif".

Une fois coupés, les arbres malades sont valorisés le plus rapidement possible au risque de devenir inexploitables. Un excès de bois sur le marché qui ébranle toute la filière.
 
Les scolytes attaquent les forêts auvergnates
Depuis la fin de l’été 2018, les scolytes attaquent épicéas et sapins et inquiètent la filière bois. Intervenants : Olivier Baubet, chef du pôle santé des forêts – DRAAF ; Marc Lafaye, technicien – CRPF ; Frédéric Blin, technicien – ONF. - Reportage : M. Morin, P. Franco, R. Thévenot. Montage : G. Malfray.

 

Sur le même sujet

Canicule : “400 truites meurent chaque jour”, le cri de détresse d'un pisciculteur du Puy-de-Dôme

Les + Lus