• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : un septuagénaire jugé suite à une rixe mortelle au sujet de la société de chasse de Ludesse

C'est rue de l'église, à Ludesse (Puy-de-Dôme) qu'a eu lieu l'altercation entre le président et le vice-président de l'association de chasse / © C. Labonne / France 3 Auvergne
C'est rue de l'église, à Ludesse (Puy-de-Dôme) qu'a eu lieu l'altercation entre le président et le vice-président de l'association de chasse / © C. Labonne / France 3 Auvergne

Le 18 septembre 2014, un habitant de Ludesse (Puy-de-Dôme) décédait après avoir reçu des coups lors d’une altercation avec le président de l’association de chasse. Un septuagénaire qui, cinq ans après les faits, va devoir s’expliquer devant la cour d’assises du Puy-de-Dôme.
 

Par Valérie Riffard

Ce 14 septembre 2014, à Ludesse, charmante commune du Puy-de-Dôme située dans l’arrondissement d’Issoire, rien ne pouvait laisser penser qu’un drame allait se jouer en fin d’après-midi, tout près de l’église
Ce jour-là, l’ambiance était à la fête. Les habitants profitaient du vide-greniers organisé dans le village pour faire des affaires et à la buvette, les conversations allaient bon train. Comme beaucoup, Stéphane T. et André G., respectivement président et vice-président de l’association de chasse locale, étaient de la partie, trinquant ensemble dès le milieu de journée.
Mais après avoir passé de longues heures à consommer pas mal d’alcool, le ton est soudainement monté entre les deux hommes, le président reprochant à son second son manque d’implication au sein de l’association.
Quittant la buvette, ils se sont alors dirigés vers l'église, où une vive altercation a eu lieu. Et c'est alors que selon plusieurs témoins André G. aurait porté plusieurs coups à Stephane T.,  notamment au visage, coups à la suite desquels le quadragénaire s’est effondré.
Conduit chez une voisine infirmière qui a jugé son état inquiétant, l’homme a rapidement été pris en charge par les secours qui l'ont conduit à l’hôpital Gabriel-Monpied de Clermont-Ferrand. La, un médecin confirmait qu’il se trouvait dans un état critique et que son pronostic vital était engagé. 

Incompréhension


Quatre jours plus tard, Stéphane T. décédait des suites de ses blessures. Réalisée par les médecins du CHU de Saint-Etienne, l'autopsie devait conclure que cette mort était consécutive à une hémorragie leptoméningée, provoquée par des coups reçus notamment à la base du crâne.
Le soir de l’altération, André G., retraité du milieu bancaire âgé de 64 ans, était interpellé et placé en garde à vue. Toujours alcoolisé, il reconnaissait avoir eu une vive discussion avec la victime, discussion à l’issue de laquelle il admet lui avoir porté un seul coup de poing, rue de l’Eglise, alors que la victime, pour tenter de le calmer, lui avait proposé de discuter.
Mis en examen pour violences aggravées dans un premier temps,  André G. est maintenant poursuivi pour violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Pour ces faits, il va être jugé par la cour d'assises du Puy-de-Dôme du lundi 27 au mercredi 29 mai. 
Puy-de-Dôme : un septuagénaire jugé suite à une rixe mortelle au sujet de la société de chasse de Ludesse
Le 18 septembre 2014, un habitant de Ludesse (Puy-de-Dôme) décédait après avoir reçu des coups lors d’une altercation avec le président de l’association de chasse. Un septuagénaire qui, cinq ans après les faits, va devoir s’expliquer devant la cour d’assises du Puy-de-Dôme. Intervenants : Maitre Renaud Portejoie , Avocat de la défense / Maître Daniel Elbaz, Avocat de la partie civile

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : comment la croix d'un cimetière fait capoter un projet de panneaux solaires

Les + Lus