• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : un village copains du monde avec le Secours populaire

Ils ne se connaissaient pas il y a encore une semaine, ils viennent de pays différents et vont partager leurs vacances ensemble ! Les « copains du monde » du Secours Populaire se retrouvent au bord du Lac Chambon dans le Puy-de-Dôme avec 40 « enfants du monde » qui apprennent à se connaître. / © France 3 Auvergne
Ils ne se connaissaient pas il y a encore une semaine, ils viennent de pays différents et vont partager leurs vacances ensemble ! Les « copains du monde » du Secours Populaire se retrouvent au bord du Lac Chambon dans le Puy-de-Dôme avec 40 « enfants du monde » qui apprennent à se connaître. / © France 3 Auvergne

Ils ne se connaissaient pas il y a encore une semaine, ils viennent de pays différents et vont partager leurs vacances ensemble ! Les « copains du monde » du Secours populaire se retrouvent au bord du Lac Chambon dans le Puy-de-Dôme avec 40 « enfants du monde » qui apprennent à se connaître.

Par AA avec Charline Collet

Ils viennent de Madagascar, d’Europe, du Nicaragua et d’ailleurs. Ils ne se connaissaient pas il y a encore une semaine, mais depuis le 10 août, ils partagent leurs vacances ensemble. 40 « enfants du monde » se retrouvent au bord du lac Chambon, dans le Puy-de-Dôme. C’est le village des « copains du monde » du Secours populaire du département qui est organisé pour la troisième année. Et le langage n’est pas une barrière « on a varié les activités, on varie les centres d’intérêt pour que les enfants entre eux s’entraident et ils font les choses ensemble, ils discutent ensemble en mangeant, ils discutent ensemble dans les chambres, c’est tout un processus », explique Denis Marcelin, animateur AROEVEN.
 

"Vivre ensemble"

Et au bout de quelques jours, les préjugés tombent. « Moi, je suis albanaise, et les Albanais pensent que les autres pays ne sont pas très gentils. Maintenant, je pourrais leur dire qu’ils sont gentils et que je les ai connu », raconte Claudia. 
Une récompense pour le Secours populaire. « Ces enfants venant de pays très différents avec des religions différentes, ils sont en train de vivre ensemble et ça, pour l’avenir, c’est un super message », évoque Nicole Rouvet, Présidente du Secours populaire du Puy-de-Dôme. 
Le 18 août, les 40 enfants retourneront dans leur pays avec, dans ses bagages, cette petite graine du « vivre ensemble » à cultiver.  

Sur le même sujet

Basket : Théo Maledon en route pour le Mondial 2019 en Chine ?

Les + Lus