• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rassemblement d'agriculteurs à Lezoux : la pollution de l'eau en question

© France 3 Auvergne
© France 3 Auvergne

Une cinquantaine d'agriculteurs se sont rassemblés jeudi matin devant la gendarmerie de Lezoux (63). Ils sont venus soutenir l'un des leurs accusé d'avoir pollué un cours d'eau.

Par France 3 Auvergne

Une cinquantaine d'agriculteurs se sont rassemblés ce jeudi matin devant la gendarmerie de Lezoux pour apporter leur soutien à l'un des leurs, convoqué pour être entendu par l'ONEMA. Au total, trois agriculteurs de la commune ont été contrôlés et sont aujourd'hui suspectés d'avoir enfreint la loi sur l'eau. L'organisme national de l'eau et des milieux aquatiques leur reproche l'utilisation de produits phyto-pharmaceutiques et le non-respect de la bande réglementaire de 5 mètres le long des cours d'eau.

Parmi eux, Frédéric Roche, convoqué ce jeudi matin, dément ces accusations : "On me reproche des chose aberrantes que je comprends pas, d'avoir utilisé des produits phytosanitaires le long de cours d'eau alors que la règle est floue."

Pour lui, c'est la définition même du "cours d'eau" qui pose problème. "Il y a une cartographie des cours d'eau qui doit sortir dans le département au mois de décembre, et moi je pensais être en règle ! (...) Ce sont des fossés qui sont marqués en pointillés bleus sur la carte IGN. Parfois ils ont de l'eau, parfois ils n'en ont pas. Certains n'en ont jamais !" 

L'infraction est passible de 150.000 euros d'amende et de six mois de prison ferme.

Sur le même sujet

REPLAY. Dimanche en Politique transfrontalier : Si les Alpes m’étaient contées !

Les + Lus