Toussaint dans le Puy-de-Dôme, du cimetière des villes au cimetière des champs

La Tousaint dans le Puy-de-Dôme, du cimetière des villes au cimetière des champs
Le 2 novembre, jour de commémoration des défunts pour les catholiques, les tombes sont fleuries dans les cimetières, en ville ou en zone rurale, à Aubière ou Saint-Floret (Puy-de-Dôme). Intervenants : Jean-Yves Maniel Conseiller Municipal délégué à l'environnement à Aubière, Bénédicte Peron, Renée Crochet et Paul Salomon paroissiens de Saint-Floret  - France 3 Auvergne  - Genet Cyrille, MONTERO Sandrine, MUNRO Cédric, CANUTO Magali

Le 2 novembre, jour de commémoration des défunts pour les catholiques, de nombreuses personnes sont venues fleurir les tombes et se recueillir dans les cimetières, en ville ou en zone rurale, à Aubière ou à Saint-Floret dans le Puy-de-Dôme.

Par France 3 Auvergne

Le 2 novembre, jour de commémoration des défunts pour les catholiques, de nombreuses personnes sont venues fleurir les tombes et se recueillir dans les cimetières, en ville ou en zone rurale, à Aubière ou à Saint-Floret dans le Puy-de-Dôme.

Au cimetière d'Aubière, dans l'agglomération clermontoise, les premières tombes datent de 1850. Dans l'inconscient collectif des français,
le cimetière moderne se doit d'être bien entretenu et d'éliminer les mauvaises herbes. Mais en ce début du 21ème siècle, la tendance s'inverse. Les désherbants sont prohibés sous la pression écologique et les cimetières n'y échappent pas. La Ville d'Aubière tente une expérimentation dans les allées, en recouvrant le gravier et la pouzzolane par une belle herbe verte.

LIEU SACRE, LIEU DE MEMOIRE 

A l'écart des villes, le cimetière de Saint Floret est depuis toujours un écrin de verdure, posé au milieu de la nature dans le Sancy. Ce lieu avait attiré les hommes du néolithique. Ils en ont fait un lieu sacré, creusant les premières tombes à même la roche. Lieu sacré et lieu de mémoire : les tombes les plus anciennes côtoient les plus récentes, autour de l'église, de l'ossuaire et du monument aux morts.

A Saint-Floret, village de 280 habitants, une commémoration républicaine accompagne la célébration religieuse de la Toussaint. Toutes les générations se retrouvent au cimetière pour rendre hommage à leurs morts.

Sur le même sujet

Notre page consacrée à l'affaire Meunier dans le JT du 22 octobre

Les + Lus