• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Vague de froid : les animaux du parc animalier d’Auvergne grelottent aussi

L'enclos des girafes du parc animalier d'Auvergne doit être maintenu à une température ambiante oscillant entre 16 et 20 degrés. / © C. Collet
L'enclos des girafes du parc animalier d'Auvergne doit être maintenu à une température ambiante oscillant entre 16 et 20 degrés. / © C. Collet

Les soigneurs du parc animalier d’Auvergne, situé à Ardes-sur-Couze dans le Puy-de-Dôme, font leur possible pour réchauffer les animaux sensibles. Avec -12 degrés au thermomètre, certaines espèces doivent être particulièrement surveillées.

Par C. Collet et MCP

Un froid polaire s’est abattu sur la région Auvergne-Rhône-Alpes. Et il n’y a pas que les êtres humains qui grelottent. Avec -12 degrés affichés au thermomètre lundi 26 février, les animaux du parc animalier d’Auvergne souffrent aussi du froid. Les soigneurs portent une attention toute particulière aux girafes, qui sont confinées au chaud depuis plusieurs semaines.  Près de leur enclos, une chaudière à bois tourne à plein régime. « On a réglé le thermostat entre 16 et 20 degrés, c'est la température à laquelle les girafes se sentent bien, explique Mélanie Bourdu, responsable de secteur. Je vérifie régulièrement que tout fonctionne bien et qu’elles ont bien chaud ».

Du côté des primates, même configuration. Les animaux sont confinés et profitent des rayons du soleil à travers la fenêtre. « On a des systèmes de chauffages intégrés exprès et quand on a des soucis d’électricité ou des températures négatives comme aujourd’hui, on leur apporte des couvertures, des thés chauds ou des légumes cuits qui pourront les réchauffer » précise le soigneur Romain Rivière.

Si la plupart des résidents du parc préfèrent rester au chaud, les panthères des neiges se baladent tranquillement dans leur enclos. Elles peuvent affronter jusqu’à -30 degrés celsius. Seul élément à contrôler : leur ration d’eau, qui a une fâcheuse tendance à geler. En tout, le parc accueille plus de 300 animaux et dépense près de 18 000 euros par an en chauffage.

Vague de froid : les animaux du parc animalier d’Auvergne grelottent aussi
Les soigneurs du parc animalier d’Auvergne, situé à Ardes-sur-Couze dans le Puy-de-Dôme, font leur possible pour réchauffer les animaux sensibles. Avec -12 degrés au thermomètre, certaines espèces doivent être particulièrement surveillées. Avec Mélanie Bourdu, responsable de secteur et Romain Rivière, soigneur au parc animalier d'Auvergne.  - Un reportage de Charline Collet et René Thevenot.

 

Sur le même sujet

Romans/Isère : les serres du lycée horticole dévastées par la grêle du 15 juin

Les + Lus