• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Recherche sur le cancer du poumon: l'ARC récompense l'équipe de Saadi Khochbin à Grenoble

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

La Fondation ARC a pour objectif de parvenir à guérir 2 cancers sur 3 dans 10 ans. Pour y arriver, elle finance la recherche et a ainsi aidé l'équipe de Saadi Khochbin. Des chercheurs récompensés, ce mercredi 27 avril, pour leur travail sur des gènes particuliers dans les cellules tumorales. 

Par FG avec ARC

L'équipe de Saadi Khochbin, de l'Institut Albert Bonniot, a en fait découvert que l'activation de certains gènes, normalement silencieux dans les cellules pulmonaires, peut être associée à la survenue de cancers du poumon particulièrement agressifs. Cette découverte ouvre la voie à une meilleure compréhension et à une meilleure prise en charge du cancer du poumon, dont le pronostic est souvent sombre (en moyenne seulement 15% de survie sur 5 ans).

"Lors des travaux que nous avons menés avec le soutien de la Fondation ARC, nous avons analysé les tumeurs de près de 300 patients atteints de cancers du poumon, déchiffré le génome et recensé de manière systématique les gènes anormalement actifs dans les cellules tumorales", expose Saadi Khochbin. "Nous en avons trouvé plusieurs centaines. Nous les avons alors regardés un par un afin d'identifier ceux que l'on pouvait associer à une agressivité notable du cancer. Et finalement, nous en avons trouvé 26 dont l'activation allait de pair avec les tumeurs les plus agressives."

Reportage Valérie Chasteland et Didier Albrand
L'équipe de Saadi Khochbin récompensée
Intervenants: Sophie Rousseaux, biologiste Institut Albert Bonniot; Saadi Khochbin,directeur de recherche Institut Albert Bonniot

Les 26 gènes identifiés par l'équipe de Saadi Khochbin sont, en temps normal, exclusivement actifs dans les futurs spermatozoïdes ainsi que dans le placenta. Leur activation dans les cellules tumorales du poumon, mais aussi d'autres cancers, confère à ces cellules de nouvelles propriétés, contribuant à leur développement et à leur capacité à essaimer dans l'organisme. 

Extrait 12/13 France 3 Alpes
Cancer. L'ARC récompense une équipe du CHU de Grenoble
La Fondation ARC a remis le prix "Equipe à l’honneur" à l'équipe de Saadi Khochbin.


De la recherche au soin

Les 26 gènes qui "signent" l'agressivité du cancer du poumon constituent des biomarqueurs qui peuvent permettre de préciser le diagnostic et d'ajuster la prise en charge des patients.

Au-delà du cancer du poumon, les travaux de l'équipe de Saadi Khochbin débouchent sur des applications concrètes d'autres cancers, offrant de nouvelles cibles thérapeutiques dans le traitement des maladies les plus agressives.

L'impact de la pollution sur le cancer du sein

En fait, le travail de recensement des gènes silencieux ou anormalement actifs réalisés par l'équipe grenobloise constitue un point de départ pour évaluer notamment l'impact de l'environnement sur le développement des cancers. "Nous avons recensé tous les gènes silencieux et identifié ceux qui semblaient responsables de l'apparition de cancers", explique Saadi Khochbin, "nous savons désormais où regarder. Ce qui va nous permettre d'avancer plus vite dans tous nos travaux à venir."

Un ambitieux projet développé dans le cadre du programme CANC’AIR de la Fondation ARC vise à comprendre les liens entre l'exposition à la pollution et le risque de cancer du sein. L'équipe de Saadi Khochbin interviendra sur la recherche des dérégulations épigénétiques qui pourraient être impliquées dans la survenue de cancers du sein.

Sur le même sujet

Rencontre avec le Père Fréchet avant le Noël de l'an 2000

Les + Lus