La Région Auvergne-Rhône-Alpes demande à la SNCF d’indemniser les abonnés des TER

Mercredi 23 octobre, Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a écrit au président de la SNCF afin de lui demander un geste en faveur des usagers du réseau TER, après le mouvement de grève de la semaine dernière.
 
A partir du vendredi 18 octobre, d’importantes perturbations ont touché le réseau ferré suite à un mouvement de grève surprise à la SNCF. En Auvergne, pendant deux jours, seul 1 TER sur 10 circulait. Un mouvement qui a touché de nombreux voyageurs en début de départ en vacances scolaires. Dimanche 20 octobre, Guillaume Pépy, président de la SNCF, a annoncé la création d’un fonds d’indemnisation d’un million d’euros pour dédommager les usagers des grandes lignes Intercités et des TGV. Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Martine Guibert, vice-présidente déléguée aux transports, s’en étonnent.

20 à 30% de réduction demandés

Ils demandent au président de la SNCF un geste en direction des usagers TER d’Auvergne-Rhône-Alpes et lui ont écrit mercredi 23 octobre. Laurent Wauquiez explique : « Je ne peux pas accepter que la SNCF ne fasse aucun geste pour les abonnés des TER, ceux qui utilisent quotidiennement ces transports alors que les perturbations qu’ils ont vécues ont été extrêmement lourdes. Il n’y aucune raison de tourner le dos à ces usagers fidèles à la SNCF. Nous demandons qu’un geste commercial, de l’ordre d’une baisse de 20% à 30% du montant de l’abonnement, soit fait ». Ce n’est pas la première fois que le président de Région trouve à redire à propos de la SNCF. En février 2019, il s’était opposé à réduire la période de validité des TER à une journée et en juin 2019, il demandait un moratoire au sujet de la fermeture des guichets dans les gares d’Auvergne-Rhône-Alpes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports grève social