La Région s’engage à soutenir les centres équestres d’Auvergne-Rhône-Alpes

Les centres équestres ont été lourdement impactés économiquement par le confinement. Leur activité a été totalement arrêtée. La Région Auvergne-Rhône-Alpes s'engage à les soutenir à hauteur de 2 millions d’euros en aide directe.
Durant la période de confinement, l’activité des centres équestres a été totalement arrêtée, ce qui a provoqué pour ces structures une chute très importante du chiffre d’affaires. La Région Auvergne Rhône-Alpes a donc décidé de s’engager à hauteur de 2 millions d’euros pour aider ces structures.
Durant la période de confinement, l’activité des centres équestres a été totalement arrêtée, ce qui a provoqué pour ces structures une chute très importante du chiffre d’affaires. La Région Auvergne Rhône-Alpes a donc décidé de s’engager à hauteur de 2 millions d’euros pour aider ces structures. © FRANCK FIFE / AFP

Alors que les centres équestres ont été lourdement impactés économiquement par le confinement, Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes,  a décidé de les soutenir à hauteur de 2 millions d’euros en aide directe. Toutes les structures du territoire régional sont concernées.

Durant la période de confinement, l’activité des centres équestres a été totalement arrêtée, ce qui a provoqué une chute très importante du chiffre d’affaires. "Les chevaux devaient être nourris, soignés, entretenus, entraînés. Les charges fixes sont très élevées sans aucune entrée d’argent possible. A cela s’ajoutent, pour la grande majorité d’entre eux, des remboursements d’emprunts en cours."

 

Un engagement à hauteur de 2 millions d'euros

La Région a donc décidé de s’engager à hauteur de 2 millions d’euros pour aider ces structures. "Il s’agit d’une aide exceptionnelle forfaitaire en investissement de 2 000 euros par centre équestre." Les centres équestres éligibles sont ceux ayant connu des pertes de chiffre d’affaires d’au moins 50% sur les mois de mars, avril ou mai par rapport aux mêmes mois de l’année 2019 et qui ont un emprunt en cours, ou bien réalisé des investissements sur 2019 ou 2020.

Les centres équestres des lycées agricoles ainsi que les centres d’entraînement seront également éligibles au dispositif régional. Ceux pour qui l’activité a été créée en 2019 ou en début d’année 2020, se verront attribuer l’aide forfaitaire sans justification de perte de chiffre d’affaires. Seuls les centres équestres ayant bénéficié du fonds d’urgence tourisme ne sont pas éligibles à ce dispositif.

 

Aide à l'accès aux emprunts à taux zéro

Par ailleurs, la Région veut permettre aux centres équestres d’accéder à des emprunts à taux zéro pour lesquels elle se portera caution, ces prêts allant de 3 000 à 20 000 euros avec un différé de remboursement de deux ans. "En Auvergne-Rhône-Alpes, la filière équine fait notre fierté et représente un poids économique très important. Tant pour la formation que pour le tourisme, elle est un modèle d’excellence qui propulse notre territoire au rang de grande région du cheval en France et en Europe. Mais nos centres équestres, au nombre de 1 200 sur l’ensemble du territoire régional, ont été frappés de plein fouet par la crise sanitaire. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de les soutenir spécifiquement avec des dispositifs simples et accessibles", déclare Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

La filière équine en Auvergne-Rhône-Alpes
  • 2 ème région équine de France
  • 6 400 entreprises liées aux équidés
  • 14 000 emplois et 5 000 bénévoles pour un chiffre d’affaires d’1,2 milliard d’euros
  • 1 200 centres équestres
  • 3 ème fédération sportive régionale avec 80 000 licenciés dont 19 700 cavaliers compétiteurs.
  • 1 ère région de tourisme équestre en France, 20 000 kilomètres d’itinéraire balisés, 14 000 licenciés, 2ème activité de pleine nature derrière le ski.
Le Plan Ambition Cheval de la Région Auvergne-Rhône-Alpes Lancé en mars 2019, s’articule autour de deux volets : un volet élevage, doté de 1,4 million d’euros et un volet hors élevage doté de 6 millions d’euros. Il court sur trois ans. Les objectifs du plan sur le volet hors élevage sont les suivants
  • Sécuriser et rendre accessibles les centres équestres
  • Rendre les hippodromes attractifs
  • Structurer une offre touristique de qualité
  • Soutenir l’innovation des entreprises A ce jour, 400 structures ont fait une demande d’aide officielle et ont eu une réponse de la Région. 11 hippodromes ont bénéficié d’une subvention régionale. 44 gîtes touristiques ont été aménagés en 2019 pour accueillir des cavaliers. En tout, 1 million d’euros ont déjà été investis par la Région.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région auvergne-rhône-alpes politique économie équitation sport vie associative société solidarité