• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Régionales 2015 - Olivier Bianchi (PS) : “Nous serons d’abord des partenaires exigeants, attentifs et vigilants”

© France 3
© France 3

Alors que Laurent Wauquiez est arrivé en tête dans la région, le département du Puy-de-Dôme avec 42,53% et la ville de Clermont-Ferrand avec 50,69% de voix ont voté pour la liste de Jean-Jack Queyranne. Le maire socialiste de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, en prend acte.

Par Claude Fallas

Dans le Puy-de-Dôme et à Clermont-Ferrand, Jean-Jack Queyranne est en tête, même si Laurent Wauquiez remporte la région. Pour Olivier Bianchi, ces résultats à contre-courant sont néanmoins une victoire. "A Clermont-Ferrand et dans le Puy-de-Dôme, il est bon de le rappeler, la belle union de la Gauche, celle qui gère aujourd’hui les collectivités locales, a gagné. Mais Clermont-Ferrand fait partie de cette nouvelle région, et de ce point de vue-là, je serai extrêmement exigeant pour que le nouvel exécutif régional puisse continuer à accompagner et à soutenir tous les territoires dans les politiques publiques que nous menons. Je serai très exigeant sur ce sujet. "

"Mais je voudrais vous dire également que nous ne ferons pas lundi matin de la politique comme nous en avons fait depuis quelques temps. Il y a des victoires en trompe-l’œil, et des défaites en trompe-l’œil. Quand je dis ça, je pense évidemment au Front National. Les choses sont bien plus graves aujourd’hui qu’une simple satisfaction pour certains d’accéder à de nouvelles responsabilités. Nous devons aujourd’hui plus que jamais écouter les citoyens et faire des politiques publiques pour eux."

"Quand le parti socialiste dans certaines régions a été capable pour sauver la République de se retirer, ceux qui gagnent dans des triangulaires ne peuvent pas considérer aujourd’hui qu’ils ont gagné comme ça contre la gauche et contre l’extrême droite seulement … Tout doit changer. Et nos relations notamment pour défendre les territoires, défendre les citoyens, doivent être nouvelles. Il y a le temps de la campagne, il y aura demain le temps de la gestion de ce nouvel exécutif
régional."

Clermont-Ferrand deviendra-t-il un bastion de la résistance à Laurent Wauquiez ?

"Nous sommes un territoire qui a l’habitude de résister, nous sommes depuis longtemps dans cette tradition. Mais ne galvaudons pas les mots, nous serons d’abord des partenaires exigeants, attentifs, vigilants."
Résultats des Régionales 2015. Interview de Olivier Bianchi

Sur le même sujet

INSOLITE. Puy-de-Dôme : quand des sirènes se donnent rendez-vous au lac d'Aubusson

Les + Lus