JO Tokyo 2021 : l'aventure olympique s'arrête en demi-finale pour le plongeur Alexis Jandard

Après un tour éliminatoire réussi, Alexis Jandard licencié à l'USOL Vaugneray et originaire de Messimy, près de Lyon, ne se qualifie pas pour la finale du tremplin à 3 mètres. Mais pour ses premiers JO, le jeune plongeur n'a pas démérité.
Pour ses premiers Jeux Olympiques, Alexis Jandard, originaire de Messimy près de Lyon, a réussi à aller jusqu'en demi-finale
Pour ses premiers Jeux Olympiques, Alexis Jandard, originaire de Messimy près de Lyon, a réussi à aller jusqu'en demi-finale © MaxPPP

Ça y est Alexis Jandard, plongeur de 24 ans, a réalisé l'un de ses rêves, participer aux Jeux Olympiques. L'enfant de Messimy s'est hissé jusqu'en demi-finale du tremplin à 3 mètres. Mais son aventure olympique s'est arrêtée ce mardi 3 août, dans la nuit. 
Dans cette demi-finale très relevée, seulement les 12 premiers pouvaient aller en finale. Alexis Jandard a terminé 16e.


Tout un village derrière Alexis Jandard

Près de Lyon, à Messimy, le village d'origine d'Alexis Jandard, des banderoles en l'honneur de l'athlète sont partout. Au coeur du village, une salle a été décorée aux couleurs de la France et des JO et mise à disposition par la mairie pour permettre à tous de suivre la compétition. Famille, amis, voisins... près de soixante personnes s'étaient levées à l'aube pour se retrouver devant l'écran géant ce lundi 2 août et assister aux éliminatoires du tremplin à 3 mètres.

Les plongeurs en lice devaient réaliser 6 plongeons chacun. Et à chaque plongeon d'Alexis Jandard, le même rituel : des applaudissement nourris et plein d'espoirs.

Les parents et la soeur d'Alexis Jandard
Les parents et la soeur d'Alexis Jandard © Fatima Bouyablane


Le premier plongeon d'Alexis Jandard n'est pas top top. A l'issue du premier passage, il se classe 22e. ''Ce n'est pas grave, déclare Thierry Jandard, le papa, ému et fier du fiston. Ça y est, là on peut dire qu'il a fait ses premiers JO. Il fera mieux lors des autres passages''.

Effectivement il a fait mieux par la suite. 12e au deuxième passage, 9e au troisième passage, 6e au quatrième passage, 11e au cinquième passage et 11e sixième et dernier passage.
Autant dire que le jeune plongeur a bien géré ce tour préliminaire. Sur les 29 plongeurs en lice, seulement les 18 premiers pouvaient se qualifier pour la demi-finale. Mission accomplie pour Alexis Jandard.

Pendant ce temps, à Messimy, la maire décide de laisser la salle à disposition. Cette fois, tous se sont donnés rendez-vous à 3h, ce mardi 3 août.

''Tout le monde s'est fédéré autour de lui, Messimy croit en lui, se réjouit Agnès, la maman. C'est une reconnaissance, une fierté du village. En cette période de pandémie, les gens peuvent s'éclater, sortir, pouvoir vivre ce genre d'événements. C'est une période de vacances et tout le monde est là, j'en suis reconnaissante. Vraiment''.

Tous espéraient être encore là, à 8 heures pour assister à la finale. Malheureusement, Alexis Jandard terminera 16e à l'issue de cette demi-finale. Seulement les 12 premiers sont retenus pour la finale.

''La demi-finale, c'était une grosse étape, nous confie Alexis Jandard, ce mardi 3 août en fin de matinée. Il fallait digérer les éliminatoires et la demi-finale s'enchaînait tôt le matin. Lors de mon 4e plongeon, j'ai failli tomber. Pour éviter le 0, j'ai malgré tout sauté. Cela m'a coûté ma place en finale. Mais je suis très content de cette première expérience aux Jeux Olympiques. Et c'était merveilleux de savoir tout le monde autour de moi, même si je me suis coupé des réseaux sociaux pour rester concentré. Je sentais les encouragements à distance. Je suis vraiment très content''.

L'aventure olympique s'arrête donc là pour Alexis Jandard. Il a néanmoins demandé une dérogation pour rester encore un peu à Tokyo. L'objectif : soutenir un autre licencié de l'USOL Vaugneray, Matthieu Rosset. Ce dernier, après deux ans d'arrêt, s'était lancé en 2019, le défi inédit de se qualifier pour les JO de Tokyo sur 10 m. Le tour préliminaire de la plate-forme à 10 mètres se déroulera ce vendredi 6 août à 8h.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport natation