10 artistes de rues réalisent des peintures murales géantes, le temps d'un festival à Lyon

© TrubLyon Street-art
© TrubLyon Street-art

En trois jours, l'ancien collège Maurice Scève de Lyon, dans le quartier de la Croix-Rousse, a changé de visage. Dix artistes s'en sont chargés. Cinq graffeurs colombiens, et cinq autres français, ont laissé libre cours à leur talent. Ils se sont faits les murs. Avec des fresques géantes.

Par Aude Henry

Un an après, les voilà de retour. Même lieu, et même envie d'exposer aux yeux de tous, leur talent d'artistes de rue.
Depuis vendredi, se tient le TrubLyon Street-art festival à la Croix-Rousse, dans un ancien collège du 4ème arrondissement de Lyon.
L'ambiance est assurée par vingt DJ qui se succèdent aux platines tandis que dix artistes se retrouvent face au mur. Cinq viennent de Colombie. Cinq autres de plusieurs régions de France.




Dix artistes reconnus dans le monde des arts de rue

Côté colombien, il y a là, Cazdos MDC, graffeur et chercheur en histoire de l'art venu de Bogota. Tout comme Guache, un habitué des peintures et des expositions aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis. Joyce, elle, arrive de Barranquilla avec une prédilection pour les peintures mettant en valeur la femme ou encore l'existentialisme des Tropiques.

Côté français, les Lyonnais Pec et Monsta avaient à coeur de colorer la grisaille de leur ville. Ils étaient accompagnés d'autres figures montantes du graffiti comme Hopare et Vinie de Paris, ou encore Réso de Toulouse.

Aux côtés de ces spécialistes de la peinture murale, le public était également invité à user de la bombe, du pinceau ou du rouleau. Le tout dans une ambiance festive, qui avait déjà assuré le succès de la première manifestation du même genre, il y a tout juste un an, au même endroit.

TrubLyon Street-art Festival


Retrouvez toutes les photos de ces réalisations, sur la page Facebook du festival : https://www.facebook.com/trublyonfestival/


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait de Jules futur journaliste sportif

Les + Lus