L'ADN, l'arme de la police pour résoudre plusieurs vols et cambriolages à Lyon

Photo d'illustration / © Pixabay
Photo d'illustration / © Pixabay

Des suspects interpellés après découverte de leurs traces ADN sur les lieux de leurs délits. Voilà désormais une composante qui revient régulièrement dans le compte-rendu des affaires résolues par la police à Lyon. Quatre interpellations ont ainsi eu lieu récemment pour des vols.

Par Aude Henry

La première affaire remonte au 20 décembre dernier : une boulangerie est mise à sac, la gérante et une autre femme passées à tabac, à coups de marteau, de batte de base-ball et de taser dans le quartier de Moulin à Vent, dans le 8ème arrondissement de Lyon. Les trois agresseurs qui se sont introduits à l'heure de la fermeture de l'établissement, portaient alors des masques.

Les policiers vont alors enquêter pendant un mois et demi, avant de pouvoir interpeller les auteurs de ces violences volontaires (l'une des deux femmes est en arrêt de travail pour 51 jours suite à ses blessures), de dégradations de biens privés (le préjudice du saccage de la boulangerie a été estimé à 8.000 euros environ) et de vol en réunion.
Et c'est l'ADN d'un des individus que les enquêteurs ont notamment exploitée : celle d'un Villeurbanais âgé de 18 ans. Un autre habitant de Villeurbanne de 31 ans et un jeune de 19 ans de Vaulx-en-Velin ont également été interpellés dans le cadre de cette affaire.

Autre affaire où les policiers ont pu s'appuyer sur l'empreinte génétique laissée par un suspect : elle concerne des vols de matériel informatique sur le campus de la Doua, à Villeurbanne.
Un homme de 23 ans a été interpellé après que son adn ait été retrouvée sur les lieux d'un cambriolage, perpétré dans la nuit du 6 au 7 octobre 2017. Cette nuit là, une vingtaine de portes d'un bâtiment du campus, y compris d'un laboratoire, avaient été fracturées, et le vol de matériel informatique constaté. Selon la police, des complices seraient toujours en fuite dans le cadre de cette affaire.


Sur le même sujet

Un village du Cantal privé de téléphone et d’internet depuis deux mois

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés