Un bateau-taxi qui surfe sur l'eau en test à Lyon

La métropole de Lyon a testé mercredi un bateau - taxi de nouvelle génération, électrique, qui a la particularité de surfer sur l'eau.  Ce "sea-bubble" a pour vocation de désengorger les villes en utilisant les voies navigables. Lyon se dit interessée par une expérimentation au printemps 2018.    

Par Philippe Bette

C'est une innovation qui interésse de nombreuses grandes villes dans le monde traversées par un fleuve, dont Paris et maintenant Lyon. Et c'est donc à ce titre que les concepteurs de ces "Seabubbles"sont venus mardi effectuer un test en vraie grandeur, en présence de David Kimelfeld, nouveau président de la Métropole, très interessé par ce curieux prototype.  


Ce bateau-taxi, qui peut transporter 4 personnes, outre le pilote, a la particularité de surfer sur l'eau grâce à des foils qui réduisent encore la résistance à la surface . Un moteur électrique permet de naviguer confortablement entre 12 et 18 km/heure sans polluer et sans laisser derrière lui de sillage dévastateur. Un mode de transport écologique qui permet de traverser facilement la ville et de passer rapidement d'un quartier à un autre.
   
L'idée est plutôt originale: Se servir du fleuve pour fluidifier les trajets dans les villes engorgées par le trafic automobile. Et cette invention francaise vient précisément répondre à la demande des grandes cités de réduire encore la pollution atmosphérique. Car ces embarcations disposent d'un moteur électrique alimenté par des stations solaires et des hydroliennes.      

La métropole de Lyon est interessée pour tester dès le printemps 2018 ce système de bateaux-taxis très innovant à plus grande échelle. La présence combinée du Rhône et de la Saône et la navigation plus aisée qu'à Paris, sans bateaux-mouche, ouvriront peut-être bientôt de nouvelles perspectives à la circulation des personnes sur les voies navigables, loin des contraintes urbaines.

 

                .  

Sur le même sujet

Les + Lus