Cancer du sein : des femmes volontaires recherchées par un hôpital de Lyon pour une étude sur les dépistages

A Lyon, l'hôpital Saint Joseph Saint Luc recherche des femmes qui accepteraient de participer à une étude internationale. Cette étude souhaite comparer les bénéfices d'un dépistage du cancer du sein personnalisé, par rapport à un dépistage standard. 

(illustration) Une radiologue réalise une mammographie sur une patiente
(illustration) Une radiologue réalise une mammographie sur une patiente © IP3 PRESS/MAXPPP

Au niveau mondial, l’âge constitue le seul critère pris en compte pour inviter les femmes à passer une mammographie dans le cadre de dépistages organisés du cancer du sein. Pourtant, toutes les femmes peuvent être amenées à développer ce type de cancer, selon des facteurs de risque individuels : génétiques, hormonaux et environnementaux notamment.

"MyPebs" est la première étude internationale visant à évaluer les bénéfices d’un dépistage personnalisé du cancer du sein (fréquence adaptée en fonction du niveau de risque de chaque femme) en comparaison d’un dépistage standard. Elle a pour finalité d’améliorer les pratiques pour des dépistages plus efficaces et plus sûrs, et ainsi de contribuer à sauver davantage de femmes en détectant la pathologie, le plus tôt possible, chez les individus les plus à risque.

Appel à candidature à l'hopital Saint Joseph Saint Luc à Lyon

Cette étude, coordonnée par Unicancer dans 7 pays, prévoit l’inclusion de 85 000 femmes, dont 20 000 en France. Le Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc, activement impliqué dans ce projet de recherche clinique, invite toutes les femmes qui le souhaitent à participer gracieusement à l’étude MyPebs, jusqu’à fin 2021.

Les participantes seront réparties de manière aléatoire en deux groupes afin de comparer les stratégies de dépistage du cancer du sein. Un groupe témoin dans lequel la pratique courante de dépistage restera inchangée, et un groupe de dépistage personnalisé dans lequel le niveau de risque de chaque femme sera estimé sur la base de l’analyse ADN d’un échantillon de salive, de la densité mammaire et des antécédents médicaux personnels et familiaux.

Pour les femmes souhaitant prendre part à cette étude, les critères d’éligibilité sont les suivants :

-       Femmes entre 40 et 70 ans

-       N’ayant jamais eu de cancer du sein

-       N’ayant pas été identifiées comme étant à très haut risque de cancer du sein (pas d’anomalies récemment détectées)

-       Disposant d’un téléphone portable et d’une adresse email

Pour toute information et demande de participation, contactez l’équipe d’Attachées de Recherche Clinique du Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc : sarmand@chsjsl.fr ou cfolliet@chsjsl.fr

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société cancer