• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Colis piégé: le principal suspect transféré de Lyon à Levallois-Perret, à la sous-direction anti-terroriste

Explosion d'un colis piégé à Lyon : le suspect visible sur les caméra de vidéosurveillance / © France 3 RA
Explosion d'un colis piégé à Lyon : le suspect visible sur les caméra de vidéosurveillance / © France 3 RA

Ce mardi 28 mai, le ministre de l'intérieur Christophe Castaner a affirmé qu'il n'avait pas de doute sur le fait que le suspect en garde à vue soit le responsable de l'attaque. Celui-ci a quitté l'hôtel de police de Lyon à 18h45.

Par Emilie Henny

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a affirmé mardi n’avoir « pas de doute » que le suspect en garde à vue est « le responsable » de l’attaque au colis piégé qui a fait 13 blessés vendredi à Lyon. Voici ce que l'on sait sur Mohamed Hichem M., l'auteur présumé de l'attaque, interpellé lundi 27 mai.


​Un jeune homme originaire d'Algérie

Né à Oran en 1995, il a grandi dans le quartier d'Usto. Le jeune homme de 24 ans, décrit comme "plutôt agréable", "serviable" selon un voisin, est venu en 2018 France pour y faire ses études. Il était domicilié à Oullins (Rhône), dans la banlieue lyonnaise. Christophe Castaner a cependant fait remarquer que la nationalité algérienne du suspect ne changeait ni n'ajoutait rien aux faits. Mohamed Hichem M. n’avait plus de titre de séjour en règle selon Le Parisien.
 

Intéressé par la médecine... puis par l'informatique

D'abord intéressé par la médecine, selon le quotidien Le Parisien, il se tourne finalement vers l'informatique. Présenté par Gérard Collomb, maire de Lyon, comme un étudiant en informatique de l'école lyonnaire Epitech, il serait en réalité "sans activité", selon l'AFP. Le directeur d'Epitech a, en effet, dans un communiqué expliqué qu'il n'était pas étudiant dans son établissement. En 2017, il n'était pas allé au bout de son inscription à cause d'un problème de visa avec le consulat de France à Oran, en Algérie.

Selon l'AFP, sur son profil LinkedIn, il se décrit comme "développeur", étudiant de l'université d'Oran Es-Sénia. Sur sa photo de profil, il apparaît très souriant, le visage juvénile, de fines lunettes et une barbe de trois jours.


Un personnage au "caractère étrange"

Inconnu des services de police, il s'est néanmoins montré très peu coopératif lors de ses premières heures de garde à vue. Ses motivations restent, alors, encore inconnues. "On ne connaît ni le profil l’ayant amené à cet acte, ni ses mobiles", a confirmé Christophe Castaner ce mardi 28 mai sur C-News, soulignant le "caractère étrange" du personnage. Il n'est pas fiché S mais selon une source de BFMTV, le suspect en garde à vue, tient un discours religieux intégriste mais ne se revendique d'aucune organisation terroriste.

Dissimulé dans un cortège d'une dizaine de voitures de police, le suspect a été transféré vers 18h45 de l'hôtel de police de Lyon à la sous-direction anti-terroriste de Levallois-Perret en Île-de-France.

Sur le même sujet

Ain : un bâtiment agricole parti en fumée à Péron

Les + Lus