Concert à Lyon : Patrick Bruel «bluffé» par un tel public

Patrick Bruel Tour 2019 "Ce soir on sort" / © Frédéric Charmeux - MaXPPP
Patrick Bruel Tour 2019 "Ce soir on sort" / © Frédéric Charmeux - MaXPPP

L’artiste a livré 3h de spectacle dans une halle Tony Garnier archicomble mardi 4 juin. Un concert riche en émotions. Patrick Bruel conquit par l’accueil lyonnais…

Par B. Bourgeot

Qui a dit que le public lyonnais était froid ? Patrick Bruel se souviendra de ce concert du 4 juin à la halle Tony Garnier de Lyon

«Vous avez déjà vu un public comme ça ? Moi non. Non vous n’êtes pas un public froid. C’était un très bel échange, une vraie complicité, une vraie histoire. Un joli moment, très fort. Aux premières secondes, aux premières notes de «Comment ça va» j’ai tout de suite senti qu’il allait se passer quelque chose.» Et ce quelque chose ressemble à un concert de chœurs, un public à l’unisson, un artiste survolté et généreux…des silences et d’innombrables rappels.

De retour dans sa loge après 3h de spectacle alternant ses anciens tubes et 13 titres de son nouvel album «Ce soir on sort», l’artiste nous a livré ses premières impressions : «Il faut répondre aux attentes et chanter toutes les chansons que les gens veulent entendre, ne décevoir personne. Je suis vraiment content, c’est un voyage audacieux que l’on propose et qui fait appel à des sentiments très différents. Il y a un côté ludique, festif, introspectif»… et engagé.


L’attentat de Lyon, les soldats morts en service, les victimes... Bruel, un chanteur engagé même sur scène.

Patrick Bruel a toujours prôné l’engagement des artistes. Ce concert n’a pas échappé à la règle. Sa nouvelle chanson «Héros» a été l’occasion de rendre hommage au colonel Arnaud Beltrame, aux deux soldats morts pour sauver des otages et à tous les autres inconnus, à toutes les autres victimes, jusqu’aux plus récentes de la rue Victor Hugo.
«Un quart d’heure vraiment citoyen, on est membre de la société civile, on ne peut pas sortir indemne des six ans que l’on vient de passer ».


Une tournée à guichet fermé

Ce concert s’est joué à guichet fermé, comme la totalité des dates programmées, une attente qui oblige l’artiste : "Un public qui a pris ses places et qui attend dans une salle est prêt à tout, il est à 100%. Je partage ce public avec d’autres artistes, les gens qui sont là sont allés voir peut-être Ed sheeran et iront voir ceux qui viennent après".

Ils sont là et me disent : "Vas-y fait et on verra. C’est très difficile d’arriver à un show aussi prêt. Ce soir on est au 54è concert (sur 80 NDLR). Je suis fier de voir une évolution folle. On a travaillé tous les jours, tous les jours".


Des fans fidèlés

Côté public, conquit il était, conquit il reste…. A 1h du matin, une heure après la fin du spectacle, les fans attendent Patrick Bruel qui ne se soustrait ni aux selfies ni aux autographes.

Valérie le suit depuis des années «Je l’ai vu souvent en concert, à Fourvière c’était incroyable. Ce soir, c’était époustouflant».

Caroline a grandi au son de ses chansons "Qui a le droit" a marqué ma jeunesse, je ne pouvais pas l’écouter sans pleurer», la jeune quadra a depuis séché ses larmes mais l’émotion reste. Son amie était au Groupama stadium la semaine dernière pour le concert d’Ed Sheeran, «ça n’a rien à voir. Avec Patrick Bruel, même au milieu de 6000 personnes c’est très chaleureux, on a l’impression qu’il s’adresse à chacune de nous». Chacune... 

Effectivement, le public est majoritairement féminin, mais pas seulement. «J’accompagne ma femme, et je ne m’attendais pas à ça. Du reggae, des reprises de Louise Attaque, c’est très rock, très moderne, j’ai vraiment passé un bon moment».
 
Patrick Bruel Tour 2019


Après tant d’années de succès, Patrick Bruel reste convaincu que le meilleur reste à venir, pour preuve ce concert lyonnais «qui atteint des sommets émotionnels»…
Le meilleur reste à venir est aussi le titre du prochain film de Mathieu Delaporte et Alexandre de la Patellière  où le chanteur partage l’affiche avec Fabrice Luchini, en salle fin 2019.
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Réaction Eric Piolle

Les + Lus