Des casiers pour partager l'électroménager avec ses voisins à Lyon : comment ça marche?

Publié le

Yann Lemoine, un lyonnais de 34 ans a lancé un nouveau service pour faire évoluer les habitudes de consommation : l'électro-ménager en libre-service. Des objets rarement utilisés et loués à la demande.

Yann Lemoine, 34 ans, est parti d'un constat: personne n'a besoin tous les jours son matériel électro-ménager. Une perceuse par exemple, est en moyenne utilisée 25 minutes dans son cycle de vie, un aspirateur est vendu toutes les 10 secondes mais la moitié des Français l'utilisent moins d'une fois par semaine. 

Il a donc décidé de lancer une initiative intitulée Les Biens Communs. Des objets sont accessibles en pied d'immeuble dans des casiers connectés. Plus qu'un partage entre voisin il s'agit d'un système de location et réservation d'appareils dont le système de fonctionnement est garanti. 

"C'est facilement accessible. Dès que j'ai besoin d'utiliser un aspirateur, je descend avec mon téléphone, c'est très rapide." explique Anne Julie, jeune salariée qui économise ainsi un achat et évite d'encombrer son studio.

De nouveaux usages d'ici 2050

"L'ambition, c'est qu'en 2050, ça soit la façon standard d'utiliser du petit électroménager dans des immeubles de centre-ville. C'est aberrant pour l'utilisateur, pour la planète mais aussi pour la collectivité qui à terme, devra aussi gérer les déchets que cela représente", explique Yann Lemoine. 

L’initiative est en cours d’expérimentation. Son prototype est actuellement déployé dans une résidence étudiante lyonnaise de Lyon 3e, avec le soutien de la BPI, de Seb, de Leroy Merlin et Boulanger, qui fournissent le matériel.

Son projet a été lancé en début d’année, et a une trentaine d’abonnés mais il espère bien révolutionner les habitudes au-delà des simples prêts entre voisins.