Un deuxième cas autochtone de dengue identifié à Caluire, près de Lyon: pourquoi l'alerte a été levée ?

Deux cas de dengue détectés à Caluire et Cuire après Villeurbanne et Mions. / © France 3 Rhône-Alpes
Deux cas de dengue détectés à Caluire et Cuire après Villeurbanne et Mions. / © France 3 Rhône-Alpes

Un deuxième cas de dengue autochtone a été signalé à Caluire, près de Lyon. Il a été  identifié après une enquête menée par l'Agence régionale de santé. La personne contaminée se situait dans l'entourage immédiat du premier cas autochtone détecté en septembre. L'alerte a été levée. Explications.

Par Dolores Mazzola


Le 23 septembre dernier, l'Agence régionale de Santé Auvergne Rhône-Alpes avait signalé un cas de dengue autochtone dans le département du Rhône. La personne contaminée résidait à Caluire-et-Cuire et n'avaient pas fait de voyage récent à l'étranger.

70 familles interrogées après un premier cas à Caluire


Une enquête épidémiologique avait alors été menée durant deux jours les mardi 24 et mercredi 25 septembre pour détecter d’éventuels autres cas et informer les riverains. "Pour éviter la transmission du virus de la dengue, il est très important de détecter le plus rapidement possible tout cas suspect de manière à mettre en place, si nécessaire, des mesures de démoustication adaptées," avait expliqué l'ARS en septembre dernier. 

Lors de cette enquête, plus de 70 familles avaient été directement interrogées. Un document avait également été remis dans les boîtes aux lettres de 300 logements. Quatre personnes s'étaient signalées à l’ARS. Deux autres avaient été identifiées par leur médecin traitant. "Le diagnostic de dengue a été confirmé biologiquement pour une seule d’entre elles," a indiqué ce mardi 22 octobre l'Agence régionale de Santé. A ce jour, la personne est guérie précise l'ARS.

Au total, deux cas ont été identifiés à Caluire-et-Cuire en lien très probable avec un cas importé d’Asie du Sud-Est, résume l'ARS. 
 

Transmission autochtone de la dengue : l'alerte est levée


La préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes ont confirmé ce mardi la levée de l’alerte concernant la chaîne de transmission de la maladie. Les autorités évoquent "une chaîne limitée de transmission du virus." En raison de "l’absence d’identification de nouveaux cas depuis début août", elles ont conclu "à l’extinction de cette chaîne de transmission." L'ARS appelle cependant à ne pas baisser la garde concernant la lutte contre le moustique tigre, dont les oeufs peuvent survivre en hiver.


La maladie se transmet via la piqure du moustique tigre (aedes albopictus) infecté. Quand parle-t-on de "cas autochtone" ? Lorsqu'une personne a contracté la maladie sur le territoire national et n’a pas voyagé en zone contaminée dans les 15 jours précédents l’apparition des symptômes.

Un cas à Villeurbanne suivi d'une opération de démoustication


Un cas de dengue avait été signalé à Villeurbanne. Deux opérations de démoustication avaient été menées dans le périmètre de son domicile... 

 

Les symptômes de la dengue

La maladie de la dengue se manifeste par une forte fièvre qui apparaît brutalement. Elle est souvent accompagnée de frissons, de maux de tête, de douleurs rétro-orbitaires, de nausées, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaires. Elle peut aussi s'accompagner d'une éruption cutanée vers le 5e jour des symptômes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Jumbo au cirque Muller le 17 août 2017

Les + Lus