• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Disparition Nathalie Mazot: 35 ans après les faits, l'enquête rebondit?

La jeune adolescente en photo chez sa mère- 29 juin 2015 / © France3 RA
La jeune adolescente en photo chez sa mère- 29 juin 2015 / © France3 RA

La mère de Nathalie Mazot réclame depuis de nombreuses années que l'enquête autour de la disparition de sa fille, en novembre 1982 à Lyon, soit un peu plus sérieuse. Elle est persuadée que toutes les pistes n'ont pas été explorées dont celle menant à un bar de Lyon 5ème

Par Isabelle Gonzalez

A l'époque de la disparition de Nathalie, les policiers sont persuadés qu'il s'agit d'une fugue. Une piste qui ne donnera jamais rien, la disparition de l'adolescente ne sera jamais élucidée.
La jeune fille n’a plus donné de nouvelles après avoir rendu visite à sa mère à Bron. Elle devait ce jour-là rendre visite à sœur aînée, Evelyne qui habitait le 5e arrondissement de Lyon.
Mais Nathalie n’est jamais rentrée à la cité de l’enfance où elle vivait. L'énigme s'épaissit lorsque deux mois après la disparition de l'adolescente, sa soeur aînée se suicide. A ses côtés, les policiers retrouvent une lettre demandant "pardon".

Les investigations piétinent

En novembre 2008, la police judiciaire de Lyon décide d’exhumer le dossier afin de tenter d’élucider cette disparition. Une nouvelle piste surgit : des témoignages orientent l'enquête et les soupçons vers le tenancier d'un bar du Vieux-Lyon. L' établissement situé à Saint-Paul est fréquenté par les deux soeurs. Dans le sous-sol, un mur a été construit juste après la disparition de Nathalie. Mais à l'époque, les sondages n'ont rien trouvé.
 

Dernières requêtes d'une mère

En Juin 2015, la mère de la victime, Yolande Guyot, demande à la justice de reprendre les recherches et notamment de fouiller le sous-sol de ce bar du Vieux-Lyon. Elle est persuadée que sa fille a été enterrée à cet endroit. La Cour d'appel de Lyon accède à cette ultime requête, dernier espoir de la mère de l'adolescente. 
Cette expertise technique a été ordonnée tout récemment, le 9 mai dernier, par le juge d’instruction chargé du dossier « d’enlèvement et de séquestration » ouvert depuis 2008 à Lyon.

Nouvelles recherches, nouvelles techniques

Selon nos confrères du Progrès de Lyon, des experts de la gendarmerie devraient effectuer des fouilles, jeudi 8 juin, dans la cave du bar du Vieux-Lyon désigné par Yolande Guyot, la mère de Nathalie Mazot. 

Pour ce faire, ils seront équipés d’un radar géophysique, ils sonderont alors les murs et le sol de ce lieu désigné par la mère de la victime. Ils essaieront de faire toute la lumière sur la présence, ou non, d’un corps enseveli.

Nathalie Mazot, disparue en novembre1982 était âgée de 14 ans et demi.

L'affaire de la disparition de Nathalie Mazot sera-t-elle relancée ?
On appelle ça un "Cold case", une affaire non élucidée. il y a 33 ans, une collégienne, Nathalie Mazot 14 ans et demi, disparaissait à Lyon. Après des années d'enquête, le dossier est en passe d'être clos par le juge d'instruction. Sa mère demande pourtant à la justice de reprendre des recherches partiellement réalisées dans le sous-sol d'un bar du Vieux-Lyon. La cour d'appel de Lyon doit se prononcer demain, le 30 juin 2015. Reportage de Yaëlle Marie et Laure Crozat Intervenants par ordre d'apparition à l'écran: Yolande Guyot, la mère de Nathalie Florence Rouzet, une amie de Nathalie Stéphane Cros, un ami de la disparue Me Ingrid Botella, avocate de la partie civile



A lire aussi

Sur le même sujet

Expérimentation de lutte contre l'ambroisie

Les + Lus