Euroligue: Villeurbanne enchaîne une 3e défaite consécutive contre le Bayern

Après des prestations encourageantes contre des cadors de cette Euroligue, Villeurbanne a pu mesurer vendredi l'écart qui le sépare du gratin européen, défait 76-62 sur le parquet du Bayern Munich.

Une soirée à oublier pour TJ Parker, le coach de l'ASVEL TJ Parker
Une soirée à oublier pour TJ Parker, le coach de l'ASVEL TJ Parker © JEFF PACHOUD / AFP

Les espoirs nés des victoires contre Barcelone et le Panathinaïkos puis des défaites serrées à Madrid vendredi dernier et Istanbul mardi ont été douchés par l'armada offensive de Munich, qui a vu quatre joueurs dépasser les neuf points.
    

Les déplacements en Bavière se suivent et se ressemblent pour l'Asvel, torpillé 104-63 la saison dernière, et qui a vite compris que la soirée serait compliquée, après un 8-0 encaissé d'entrée. Absents dans la raquette, maladroits à trois points avec un 2/10 en première mi-temps, perdant trop de ballons, les Villeurbannais ont vécu une entame de match cauchemardesque. L'écart s'est rapidement creusé: 9 points de retard après un quart-temps, 17 à la mi-temps, l'addition aurait pu être bien plus lourde au final sans une réorganisation demandée dans les vestiaires par l'entraîneur TJ Parker.
    

Comme à Istanbul, où elle avait aussi sombré dans le deuxième quart-temps, l'Asvel est revenue mieux organisée après la pause, parvenant à faire jeu égal avec ses adversaires du soir, et remportant même les deux derniers quart-temps. Mais les Villeurbannais n'ont jamais vraiment trouvé la solution pour arrêter les coéquipiers du pivot américain Jalen Reynolds, auteur d'un double-double (17 points, 11 rebonds).
    

Si la soirée est à oublier pour TJ Parker, il peut néanmoins se satisfaire de la nouvelle bonne prestation défensive de Kevarrius Hayes, costaud dans la raquette trois jours après avoir signé un match référence contre l'Efes Istanbul. Plus inquiétant, le match raté du meneur américain Norris Cole, qui n'a pas assez pesé sur la rencontre, ne comptant que 5 points en près de 20 minutes sur le parquet. Englués à une 17e place décevante avec trois victoires en 12 rencontres, les Villeurbannais doivent rapidement renouer avec la victoire lors des deux prochains matches, plus abordables contre le Maccabi Tel-Aviv (12e) mercredi et surtout contre le BC Khimki Moscou, bon dernier, vendredi prochain, avant la réception du leader, le CSKA Moscou, le 22 décembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
asvel basket-ball sport