Festival Lumière 2016 - La restauration des films de Costa Gavras

Publié le Mis à jour le
Écrit par dm

Le festival Lumière permet de revoir des chefs d'oeuvres du septième art, souvent restauré numériquement. Julien Sauvadon et Patrick Perrel ont suivi le réalisateur Costa Gavras dans un laboratoire de l'agglomération lyonnaise qui a restauré ses deux premiers films.


La restauration numérique est en plein boom. Sorties blu-ray, créations de salles dédiées... le public aime revoir les chefs d'oeuvre du cinéma en copies numériques restaurées. Le festival Lumière a notamment basé sa réputation sur ce phénomène. Comment restaure-t-on un film ? Julien Sauvadon et Patrick Perrel ont suivi le réalisateur Costa Gavras dans un laboratoire de l'agglomération lyonnaise où il supervise la restauration en numérique de "Compartiments tueurs" et "Un homme de trop". Ces deux films de Costa Gavras sont projetés cette semaine dans le cadre du festival avant une sortie en DVD.

Avant la restauration numérique d'un film, il faut d'abord se procurer les négatifs originaux ou des copies pellicules. Le réalisateur a bataillé de longues années en justice avant de pouvoir récupérer les bobines de ses deux premiers films detenues par un studio hollywoodien. Ensuite, la remise en état des deux films, "compartiments tueurs" et de "Un homme de trop", a pris six mois à l'équipe de "Lumières Numériques". Un travail de fourmi, image par image. Basé au Pôle Pixel de Villeurbanne, c'est le seul laboratoire de restauration à être implanté hors de Paris. 

Le reportage 
durée de la vidéo: 02 min 19
Festival Lumière 2016 - La restauration des films de Costa Gavras ©France 3 RA