Fête des Lumières : ce savoir-faire lyonnais qui inspire le monde entier

© Julien sauvadon
© Julien sauvadon

La Fête des Lumières, qui débute jeudi, va consacrer une nouvelle fois le savoir-faire lyonnais. L'événement, qui attire chaque année une foule considérable, dont de nombreux touristes étrangers, connaît une notoriété internationale. Le concept inspire les villes du monde entier.
        

Par Ph. Bette avec Julien Sauvadon

Ils en ont fait du chemin, les Anooki, depuis leur première apparition sur la façade de la gare St Paul, pour la Fête des Lumières 2012. Ces petits esquimaux facétieux, crées par une agence graphique de la Croix Rousse, continent à galoper sur les façades de toute la planète. Neuvième animation lumineuse en 5 ans. C'était il y a quelques jours encore, en Chine, à  Hong Kong....  
© Julien Sauvadon
© Julien Sauvadon

A Hong Kong, la ville de Lyon a une fois de plus démontré son savoir-faire, participant à l'organisation de "Lumières Hong Kong festival", cette réplique chinoise de la Fête des Lumières. L'occasion pour elle de multiplier aussi les contacts politiques et économiques pour promouvoir la destination "Lyon" auprès des tours opérateurs asiatiques.

La Fête des Lumières inspire les villes du monde entier, y compris les plus prestigieuses. Dubaï, Moscou, Shanghaï et la dernière en date, Hong-Kong où les tours tutoient le ciel. Il a fallu ici deux ans pour préparer cette Fête des lumières bis, mettre en place le concours, choisir les installations. Seize projets, dont ceux de 5 artistes lyonnais, ont été retenus parmi les 85 dossiers proposés.

L'expertise de Lyon est maintenant reconnue universellement. La ville reçoit entre deux à trois sollicitations par mois pour apporter son aide. Elle ne peut guère honorer plus de quatre invitations par an. Chaque fois, la ville exploite cette opportunité pour promouvoir son propre événement et recueillir des fonds qui serviront à financer ses animations, l'année suivante. Le voyage à Dubaï avait rapporté 150 000 euros et le dernier "Lumières Hong Kong festival "a rapporté 75 000 euros. De quoi financer l'illumination de la Cathédrale St Jean en décembre 2018.

Pour les artistes qui ont participé à ces différents événements, c'est aussi une manne financière importante. On estime à 5 millions d'euros les retombées économiques pour ces architectes "lumière". En 9 ans, 120 oeuvres déjà proposées dans le cadre de la Fête des lumières de Lyon ont parcouru le monde. Une marque déposée et reconnue qui contribue au rayonnement de la ville.        
          
       

 

La ville de Lyon offre en octobre 2017 à Francfort, sa ville jumelle, une "oeuvre lumière " à l'occasion de la Fête du livre :
 

 

 En Octobre 2016, la ville  polonaise de Lodz célébrait le 25 ème anniversaire de son umelage avec Lyon avec son " Light Move Festival"  :

En décembre 2016, une équipe de la Fête des Lumières organisait à Bogota le spectacle d'ouverture de la Noche de las Velitas (La nuit des Bougies) en Colombie. La nuit du 7 décembre marque le début d'une des plus grandes festivités de l'année, l'occasion pour les colombiens de se réunir en
famille.



Sur le même sujet

Quand Johnny Hallyday préparait le Rallye de Tunisie avec Georges Groine

Près de chez vous

Les + Lus