Fêtes des Lumières 2017 : une féerie en 6 univers

© Time for Light
© Time for Light

Du 7 au 10 décembre 2017, une cinquantaine d'oeuvres originales envahira Lyon au détour d'une place, d'un parc, d'un pont ou d'une colline. La traditionnelle Fête des Lumières va permettre, 4 soirs durant, de redécouvrir la ville de manière surprenante et sublimée

Par Yannick Kusy

L'événement, dont l'équipe organisatrice vient de livrer le programme à la presse, se déroulera du 7 au 10 décembre.
Les festivités sont programmées chaque soir de 20h à minuit les trois premiers jours, puis de 19h à 23h le dimanche soir. Les festivités se dérouleront dans une zone centrale apaisée et sécurisée.

Cette année, les organisateurs ont choisi de décliner la fête des Lumières en 6 univers : les grandes épopées, les histoires d'architecture, l'ambiance naturelle, l'impression contemporaine, place aux curiosités, l'art du détournement. En voici quelques exemple, en avant-première...

Grandes épopées
A la tombée de la nuit, certains lieux emblématiques de la ville deviendront le théâtre de grands spectacles. Ainsi, la place des Terreaux sera transformée en immense cinéma de plein air, avec pour écrans les facades du Musée des Beaux-Arts et de l'Hôtel de Ville. Des premiers films muets en passant par les univers du western, de la science-fiction ou des comédies musicales. Une ode au cinéma qui entrera en résonnance avec l'exposition du Musée des Confluences.
Le théâtre gallo-romain de Fourvière servira d'écrin au compositeur et metteur en scène Damien fontaine, qui entrainera le public dans ses "galops de lumière", en lui dévoilant a riche imagerie liée à l'univers équestre, depuis les peintures équestres, jusqu'à l'emblématique Cheval de Troie. 

Ce contenu n'est plus disponible

Histoires d'architecture
La fête des lumières se donne pour ambition de sublimer les façades, en relevant chaque pierre et s'offre le luxe de rejouer l'histoire de chaque monument. Parmi ces facades, celle de l'Hôtel-Dieu. "Rayonnement" sera une ode à ce batiment. Sa façade, libérée de ses échafaudages et dévoilée pour l'occasion, sera donc magnifiée par une mise en limère sur mesure. Laurent Langlois retracera en quelques tableaux d'images fixes et plusieurs trompe-l'oeil l'histoire du batiment, depuis sa construction jusqu'à sa vocation d'hôpital, en passant par l'époque où il faisait office de couvent.
La façade de la cathédrale St Jean sera livrée au couple Madeinhl (Helen Eastwood et Laurent brun). Elle a étudié l'art du design, et lui est un autodidacte de la lumière, issu de l'univers du gaming. 
 

Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible

Ambiance naturelle
Pour la première fois, la place Bellecour sera transformée en un jardin de végétaux géants. Un havre de paix, où se poser, se reposer, et se donner rendez-vous. Louis XIV, drapé de lumière, sera ainsi transformé en jardinier en chef. 
 

Ce contenu n'est plus disponible

Impression contemporaine
Hissés sur la place Antonin Poncet, des mâts verticaux auront pour mission de représenter l'axe du temps. Ils sont parcourus, avec une lenteur quasi-hypnotique, par des triangles lumineux, symbolisant la simultanéité des instants qui passent dans une boucle alliant lumière , son et mouvement.
Place louis Pradel, les pêcheurs lumineux gonflables n'attraperont, au bout de leur ligne, qu'une goutte d'eau. Une oeuvre des plasticiens volants, compagnie de théâtre de rue dont le terrain de jeu est l'espace aérien.

Ce contenu n'est plus disponible

Place aux curiosités
Place Sathonay, le groupe LAPS, composé de plasticiens, éclairagistes, scénographes, concepteurs sonores et vidéastes, spécialisé dans l'animation de sculptures-lumière. Les passants pourront apprécier la dimension sculpturale de leurs installations plastiques et sonores. 
Square du boeuf, le collectif Blackbox -regroupement de 6 jeunes créateurs passionnés par l'univers interactif- proposeront une oeuvre intitulée "Chimes". Il s'agit d'une installation immervise qui évoque le principe de l'effet papillon : un petit geste implique un impact de plus grande envergure.
 

Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible

L'Art du détournement
Place des Jacobins, l'artiste Jacques rival, qui avait déjà mis en scène la statue de Louis XIV il y a dix ans place Bellecour, va signer un nouveau détournement d'objet. La fontaine des Jacobins sera transformée en horloge démesurée sous globe
Quartier Grolée, Benedetto Bufalino proposera une relecture décalée du réel. Cette année, place à la "pelleteuse aquarium".
 

Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible

 

Programme de la fête des Lumières de Lyon 2017
Intervenants : Thomas Veyssière Groupe Laps / Jean-François Zurawik Programmateur de la Fête des Lumières / Yann Cucherat Adjoint à la ville de Lyon chargé des grands évenements - Reportage de Julien Sauvadon et Frédéric Llop

 

Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus