Givors : des sociétés de sécurité privées victimes d'escrocs en col blanc

Publié le Mis à jour le
Écrit par Philippe Bette
Reda Benhamadi , responsable d' "Impact sécurité privée" à Givors explique le stratagème qui l'a abusé, lui aussi.
Reda Benhamadi , responsable d' "Impact sécurité privée" à Givors explique le stratagème qui l'a abusé, lui aussi.

Plusieurs sociétés de sécurité privée, dont deux de la région lyonnaise, ont été victimes d'escrocs parisiens qui leur faisaient miroiter d'importants contrats. Trois individus ont été mis en examen pour "escroquerie et blanchiment d'escroquerie en bande organisée", dont un placé en détention.      

Cette escroquerie en col blanc, fort bien montée , a abusé plusieurs dizaines d'entreprises de sécurité, dont deux implantées en région lyonnaise. Au départ, pour appâter ces petites sociétés, un astucieux appel d'offres qui laisse entrevoir de juteuses prestations dans le domaine de la sécurité.

Les responsables sont invités à Paris par des entreprises qui ont pignon sur rue et qui présentent une surface financière. Il est question de signer  de gros contrats en province. "GSA" recherche des prestataires pour assurer la sécurité de congrès et de séminaires. La société leur réclame néanmoins un document officiel , une validation des acquis de l'expérience (VAE) qui certifie leur parcours professionnel.

Un astucieux stratagème   


Jusque-là rien que de très normal pour des contrats qui exigent précisément de l'expertise, de la rigueur et des références. Mais ce stratagème cache en fait un piège. "GSA" garantit qu'elle remboursera la procédure. C'est alors qu'une deuxième société, "AMP corporate" rentre alors dans la combine. Elle  se propose d' accompagner l'entreprise dans cette démarche de validation, moyennant un chèque de 10 000 euros. En définitive, GSA remettra aux sociétés de sécurité une simple traite, sans valeur aucune.

Abusés par le professionnalisme de l'équipe, plusieurs dizaines de sociétés vont ainsi s'acquitter de la somme, sans espoir de retour . Redia Benhamadi, patron d' "Impact sécurité privée",une PME de Givors, explique comment il s'est laissé abuser à son tour, malgré de nombreuses vérifications."Le formalisme est présent, des documents officiels , on ne peut qu'être dupés, tout simplement" ...    

La multiplication des plaintes va permettre à la police de mettre fin au manège de trois parisiens aux méthodes très convaincantes. Une information judiciaire est ouverte. Les trois hommes sont mis en examen pour "escroquerie et blanchiment d'escroquerie en bande organisée". L'un d'eux est placé en détention provisoire. Mais rien ne dit que les entreprises récupéreront leur mise.

Le reportage de Fred Llop et claire Cherry Pellat  : 
                 
 

                         

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.