Homéopathie : le maire de Lyon soutient Boiron face à l'éventualité d'un déremboursement

© A. Henry
© A. Henry

Gérard Collomb a adressé un courrier au Président de la République : il souhaite l’alerter sur les risques que ferait courir à l’ensemble de la filière industrielle un possible déremboursement des médicaments homéopathiques.

Par Sandra Méallier

Le maire de Lyon a réagi très vite après le dévoilement, par le journal Le Monde, d'un avis préliminaire de la Commission de transparence de la Haute autorité de santé. La HAS estime que l'homéopathie ne doit plus être remboursée par la Sécurité sociale, car son efficacité n'est pas prouvée.

«Les acteurs de l’homéopathie m’ont fait part de leurs inquiétudes», écrit Gérard Collomb à Emmanuel Macron. Il évoque le groupe Boiron «cette entreprise ancrée dans la région lyonnaise depuis 80 ans qui rayonne dans le monde entier».

Le maire de Lyon insiste sur «l’ampleur des conséquences d’une telle décision (...) pour le territoire de l’agglomération» ; estimant que 1000 emplois seraient menacés dans la région Lyonnaise.

Un avis confidentiel

Précisons que l'avis de la HAS a été transmis aux trois laboratoires concernés (le leader Boiron, Lehning, et Weleda) pour qu'ils puissent faire valoir leurs arguments durant une "phase contradictoire". Ce n'est qu'à l'issue de cette phase (en juin) que sera rendu l'avis définitif de la HAS, sur lequel le gouvernement s'appuiera pour décider ou non de dérembourser l'homéopathie. 

Le groupe français Boiron avait suspendu son cours de Bourse jeudi, dénonçant une "violation du secret de la procédure". "Le fait qu'un média puisse être informé de la teneur de cet avis confidentiel [remet] potentiellement en cause sa régularité", avait estimé Boiron dans un communiqué.

Certains médicaments homéopathiques sont remboursés à 30%, bien que leur efficacité n'ait pas été évaluée scientifiquement. En 2017, le remboursement de l'homéopathie a représenté 129,6 millions d'euros sur un total de 19,9 milliards pour l'ensemble des médicaments remboursés, selon l'Assurance maladie.

 

Sur le même sujet

Les + Lus