L'homme retranché dans une grue à Décines (Rhône) pour retrouver la garde de ses enfants a été délogé par le Raid

L'homme a escaladé et s'est retranché dans la cabine d'une grue sur un chantier de Décines-Charpieu (Métropole de Lyon), depuis le jeudi 19 septembre. Photo d'illustration. / © P. Lefevre / MaxPPP
L'homme a escaladé et s'est retranché dans la cabine d'une grue sur un chantier de Décines-Charpieu (Métropole de Lyon), depuis le jeudi 19 septembre. Photo d'illustration. / © P. Lefevre / MaxPPP

Il est monté dans une grue dans un chantier de Décines- Charpieu (Métropole de Lyon), vêtu d'un gilet jaune le jeudi 19 septembre au matin, pour retrouver la garde de ses enfants. Il a été délogée ce vendredi par les hommes du Raid. 

Par Renaud Gardette

L'homme qui s'est retranché au sommet d'une grue le jeudi 19 septembre au matin a été délogé ce vendredi en début d'après-midi par les hommes du Raid. En s'installant dans cette grue dans un chantier de Décines-Charpieu (Métropole de Lyon), l'homme de 44 ans, originaire de Meyzieu, souhaitait retrouver la garde de ses enfants.
 

"Mes enfants mes amours"


Le père de famille a accroché, jeudi 19 septembre au matin, une pancarte avec ce message: "Mes enfants, mes amours, l’amour triomphe toujours. Lina, Adel, je vous aime". Il remercie aussi la Licra pour son soutien.

D'autres messages ont été accrochés, destinés à Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et Jacques Toubon, défenseur des droits. Sont aussi cités Jean Deguerry, président du conseil départemental de l'Ain, ou encore M. Mazauric, Directeur général de la caisse d'allocations familiales.

Une équipe du Raid, avec son négociateur ont tenté de le convaincre de redescendre jeudi 19 septembre, en vain jusqu'à ce vendredi 20 septembre en début d'après-midi. Des policiers sont montés dans la grue. Les autorités craignaient des tendances suicidaires. Dans la journée, la maire de Décines, Laurence Fautra, avait elle-aussi aussi tenté une médiation avec le père de famille.

L'individu avait passé la nuit couché sur une des plateformes en fer grillagé. Il a été interpellé et placé en garde à  vue pour être auditionné. Le Parquet doit décider, après son audition, des suites à donner à cette affaire.

En juillet dernier, un homme s'était retranché au sommet d'une grue à Charbonnières-les-Bains, pour les mêmes motivations, après s'être vu retirer la garde de ses enfants

 

Sur le même sujet

Les + Lus