L'hôpital privé de l'Est Lyonnais en grève : le personnel dénonce conditions de travail dégradées et salaires trop bas

Publié le Mis à jour le
Écrit par Dolores Mazzola
Grogne du personnel de l'hôpital privé de l'Est Lyonnais, à Saint-Priest (17/12/18)
Grogne du personnel de l'hôpital privé de l'Est Lyonnais, à Saint-Priest (17/12/18) © France 3 RA

Les établissements hospitaliers privés ne sont pas épargnés par la crise profonde que traversent l'hôpital public. Les salariés de l'hôpital privé de l'Est Lyonnais sont en colère. Une trentaine de salariés étaient rassemblés ce lundi matin devant les portes de l’établissement de Saint-Priest.

Conditions de travail dégradées, salaires trop bas, manque de personnel, surcharge de tâches administratives figurent parmi les motifs de grogne des salariés de l'hôpital privé de l'Est Lyonnais. Soutenus par le syndicat CGT, plusieurs dizaines de salariés étaient rassemblés dès 6h devant les portes de l’établissement de Saint-Priest, dans la banlieue de Lyon. Ils sont entre 30 et 40 à être en grève ce lundi 17 décembre. Ils réclament notamment des hausses de salaire ou encore le maintien des effectifs. Le mouvement a été reconduit pour la journée du 18 décembre, avec un risque de perturbations dans les blocs opératoires. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.