• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La ligne ferroviaire Nantes-Lyon va s'ouvrir à la concurrence dès 2022

© Flickr
© Flickr

L'Etat va ouvrir à la concurrence les lignes de train Intercités Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux dès 2022, a annoncé la ministre des Transport, ce mercredi 09 janvier. 

Par Emilie Henny

"Que le meilleur gagne !"

La concurrence face à la SNCF arrive à grand pas. L'Etat va entamer son processus d'ouverture à la concurrence des lignes de train Intercités par les lignes Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux. Un nouvel opérateur pourra rouler sur ces origines-destinations dès 2022, a annoncé le ministère des Transports.

Le choix de ces lignes n'est pas anodin. Elles viennent de bénéficier d'un renouvellement complet de leurs trains et les travaux prévus sur les parcours devraient être achevés dans trois ans, soit l'année de son ouverture à la concurrence, a expliqué la ministre, Elisabeth Borne.

Ces deux liaisons représentent, par an, un peu moins d'un million de voyageurs et un coût de 25 millions d'euros pour l'Etat. 
 


"L'Etat, première autorité à s'engager dans le processus d'ouverture à la concurrence"

Par cette annonce, l'Etat souhaite se poser en première autorité organisatrice à s'engager dans le processus d'ouverture à la concurrence", a relevé le ministère dans un communiqué. 

Pour le ministère des Transports, c'est une nouvelle étape de la réforme ferroviaire adoptée l'an dernier. Une étape de "mise en oeuvre".

Le gouvernement doit publier dans les prochains jours un "avis de préinformation officialisant cette démarche au Journal officiel de l'Union européenne, le lancement de l'appel d'offres proprement dit devant suivre au début 2020. 


Nouveaux services et coûts plus avantageux ?

Si le ministère a affirmé qu'il ne cherchait pas à "sortir la SNCF", il n'a pas manqué de préciser : "ça sera, d'une certaine façon, que
le meilleur gagne!"

L'Etat espère que la concurrence va permettre "d'apporter des nouveaux services, des démarches innovantes pour les voyageurs et de réduire peut-être les coûts." Affaire à suivre...



 

Sur le même sujet

Safari de Peaugres : Rhino, jeune rhinocéros blanc

Les + Lus