Lyon : des accents de musique Klezmer au Festival du Péristyle

Michael Winograd & the Honorable Mentshn est en concert ce samedi soir 6 juillet au festival du Péristyle. Le clarinettiste et compositeur Michel Winograd est l'héritier des premiers klezmorim américain, ceux qui ont fait revivre cette musique dans les années 70. Aux États-Unis la musique klezmer a intégré des éléments du jazz. Aujourd'hui, elle fait partie du patrimoine musical new-yorkais. / © M.Figureau
Michael Winograd & the Honorable Mentshn est en concert ce samedi soir 6 juillet au festival du Péristyle. Le clarinettiste et compositeur Michel Winograd est l'héritier des premiers klezmorim américain, ceux qui ont fait revivre cette musique dans les années 70. Aux États-Unis la musique klezmer a intégré des éléments du jazz. Aujourd'hui, elle fait partie du patrimoine musical new-yorkais. / © M.Figureau

Chaque été, le festival du Péristyle de l'Opéra de Lyon est une invitation au voyage. Le festival bat son plein depuis juin. Chaque soir, c'est un groupe différent qui joue sous les arcades, devant l'entrée de l'Opéra en trois "sets" (19h, 20h15 et 22h). Des concerts totalement gratuits.

Par DM (avec M.Figureau)

Le festival du Péristyle de l'Opéra de Lyon a permis au public de découvrir ou redécouvrir la musique Klezmer, une tradition musicale instrumentale d'Europe de l'Est. 

Cette année la programmation va bien au-delà du jazz traditionnellement bien présent dans ce festival au profit de nombreuses formation "musiques du monde". Après le Bullerenge comonbien, de la transe Malawite ou du Mambo d'Arizona, place à une groupe de musique klezmer venu de New-York: la musique klezmer est celle de ces musiciens juifs itinérants, les Klezmorim, qui pendant des siècles parcouraient les villages d'Europe de l'Est pour aller animer les mariages, les Bar-Mitzva ou autres fêtes.

Une partie de ces juifs askhénazes ayant fui les pogroms en Europe au début du 20ème siècle se retrouvèrent aux Etats-Unis, en particulier à New-York pour y maintenir la tradiction du théâtre de la chanson Yiddish et de la musique klezmer. Des traditions tombées dans l'oubli après la seconde guerre mondiale et la Shoah.
Avant que des musiciens américains souvent issus du jazz, ne se réapproprient la musique de leurs ancêtres dans les années 70 et 80. De ces pionniers comme Dave Tarras ou les Klezmatics, sont issus la génération d'aujourd'hui comme Michael Winograd qui perpétue les vieux airs du patrimoine tout en composant de nouveaux morceaux dans le même style.


Vendredi soir, Michael Winograd & the Honorable Mentshn ont régalé le public et joueront encore ce samedi dans le cadre du festival du Péristyle.
 
Lyon : des accents de musique Klezmer au Festival du Péristyle

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Lutte contre le Cancer du sein

Les + Lus