Lyon : un collectif demande l'extinction des vitrines et l'abaissement de l'éclairage public

Le collectif "Plein la vue", qui se bat d'habitude pour "libérer la métropole lyonnaise de la pression publicitaire", s'est lancé un nouveau défi. Pour faire des économies d'énergie et abaisser la pollution lumineuse, ces militants demandent notamment aux commerces d'éteindre enseignes et vitrines.

Les commerces et les collectivités sommées d'éteindre la lumière.
Les commerces et les collectivités sommées d'éteindre la lumière. © Marielle François - collectif "Plein la vue"

Le collectif "Plein la vue" est au travail, même en plein confinement. Ces derniers jours, ses membres ont écrit à de nombreuses associations de commerçants et aux collectivités locales de la Métropole de Lyon. Il s'agit d'essaimer l'idée d'éteindre les vitrines, les enseignes et les écrans vidéo dans les commerces qui ne fonctionnent pas en ce moment.
 

Courrier envoyé aux commerçants


Aux collectivités de la Métropole (mairies et Grand Lyon), le collectif a aussi demandé "de réduire l'éclairage public, tant en puissance d'éclairage qu'en horaires d'extinctions, ainsi que l'éclairage des mobiliers urbains publicitaires"
 

Courrier envoyé aux collectivités


"Que ce soit pour les commerces ou les collectivité, ces mesures de bon sens ont surtout deux vertus: d'une part réduire les factures énergétiques (...) d'autre part réduire la pollution lumineuse", explique le collectif dans un communiqué.

Concernant la pollution lumineuse, "Plein la vue" rappelle que c'est un "phénomène" qui a un impact sur l'homme et la biodiversité.
 

"C'est la deuxième cause de mortalité chez les insectes (et notamment les pollinisateurs), cela désoriente les oiseaux, trouble le nourrissage des chauves-souris. Cela perturbe également les cycles circadiens chez les personnes et affecte, en conséquence, le sommeil déjà malmené par la situation de confinement chez beaucoup d'individus."


Au-delà des commerces de proximité de la Métropole, le collectif espère que "les grandes marques, grandes enseignes non ouvertes actuellement montrent l'exemple et soient intraitables sur l'extinction de leurs enseignes, vitrines, et écrans vidéo"
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 société environnement écologie