• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : David Fatier, jeune lyonnais volontaire du Service Civique, défile pour la première fois le 14 juillet

David Fatier, est un jeune lyonnais de 19 ans, volontaire du Service Civique. Il défile pour la première fois à Paris à l'occasion de la fête nationale. Il raconte sa fierté. / © MAXPPP
David Fatier, est un jeune lyonnais de 19 ans, volontaire du Service Civique. Il défile pour la première fois à Paris à l'occasion de la fête nationale. Il raconte sa fierté. / © MAXPPP

David Fatier, est un jeune lyonnais de 19 ans, volontaire du Service Civique. Il défile pour la première fois à Paris à l'occasion de la fête nationale. Il raconte sa fierté.

Par Fatima Bouyablane


David Fatier a 19 ans, il est originaire de martinique et vit dans le 8è arrondissement à Lyon dans le Rhône. Il fait parti de ces jeunes volontaires du Service Civique. Il prend place pour la première fois au sein du défilé du 14 juillet ce dimanche. C'est pour lui un grande fierté.

"C’est comme un rêve éveillé", depuis le 8 juillet, David Fatier, se lève aux aurores tout comme les 16 autres jeunes volontaires, pour les répétitions du défilé du 14 juillet. "Je suis agréablement surpris, je n’aurais jamais cru qu’une telle opportunité me serait proposée", s’émerveille le jeune étudiant. "Je me sens réellement fier d’être représentant des engagés en Service Civique de France, et surtout de mon association."

David Fatier s’est engagé il y a 8 mois à l’Agence Service Civique. Originaire de Martinique, il s’est installé dans le 8e arrondissement de Lyon pour suivre une licence en psychologie et science cognitive. Le jeune home a provisoirement mis de côté ses études, qu’il reprendra à la rentrée. Il ne regrette pas. "Le Service Civique m’a ouvert aux autres", poursuit-il. "Aujourd’hui, je ressors conscient des besoins des populations en milieu défavorisé en matière d’éducation".

Fin du Service Civique en beauté

Pendant une semaine, depuis le lundi 8 juillet et jusqu’au 14 juillet, ils vivent au rythme des répétitions place de la Concorde chaque matin. "Cela m’a permis de voir tous les corps de l’armée", explique-t-il. "Je n’imaginais pas autant de diversité, de richesse et en termes d’innovation c’est absolument incroyable. Ce matin, c’était la dernière répétition générale sur la place de la Concorde. Quel honneur de pouvoir défiler le 14 juillet. Cela ne peut arriver qu’une fois dans la vie d’un civil".

Une semaine de rencontre

Les après-midis, place aux visites. L’assemblée nationale, le mardi, la visite du musée du Louvre et de la Croix-Rouge le mercredi. Le jeudi était un peu plus particulier. Les jeunes avaient rendez-vous au ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse.  Ils ont rencontré le ministre, Jean-Michel Blanquer et échangé quelques brefs instants avec la ministre des armées, Florence Parly.

Un défilé européen

La délégation de Service Civique sera composée de volontaires en Service Civique associé pour la première fois à des jeunes du corps Européen de Solidarité. Ils sont donc 9 hommes et 8 femmes, à préparer leur passage. A leurs côtés, des jeunes appelés du Service national universel, des pompiers et de sportifs de haut niveau.
Leur moment, ce sera le tableau final du défilé qui symbolise le lien entre les armées et la nation, et l’ouverture vers l’engagement sous toutes ses formes. Ils déploieront le drapeau tricolore, de la taille d’un terrain de handball, devant la tribune officielle. Le président de la République, Emmanuel Macron, devrait descendre de la tribune pour les saluer un à un.
 
David Fatier fait parti de ces jeunes en Service Civique qui défilent pour la première fois à Paris ce dimanche 14 juillet / © SERVICE CIVIQUE DE FRANCE
David Fatier fait parti de ces jeunes en Service Civique qui défilent pour la première fois à Paris ce dimanche 14 juillet / © SERVICE CIVIQUE DE FRANCE


Le Service civique fêtera ses 10 ans en 2020

Le service civique est un engagement volontaire au service de l'intérêt général, personnes âges, milieu défavorisé etc.
Il s’adresse aux 16-25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap. Accessible sans condition de diplôme, le Service Civique est indemnisé et s'effectue en France ou à l'étranger.
Le service civique permet de vivre la citoyenneté sur le terrain, en mission volontaire pour une durée de 6 mois à un an. Cette mission est complétée  par le Service National Universel sur un mois obligatoire pendant la scolarité.
Les deux services ont pour vocation de construite une société plus solidaire.

Le Service civique en chiffre

En 2018, le service civique a accueilli plus de 140 000 volontaires, soit 24 fois plus qu’en 2010, à sa création. La moyenne d’âge est de 21 ans.
13% sont issus des quartiers prioritaires, 2% réalisent une mission à l’international et 1,5 % sont en situation de handicap
En AURA, on dénombre 8505 volontaires et 75% ont le niveau Bac et +
 
L’Agence du service civique c’est :
  • Un groupement d’intérêt public (GIP) créé par la loi n°2010-241 du 10 mars 2010 relative au Service Civique. Il est aujourd’hui composé de l’Etat et de France Volontaires.
  •  Un opérateur rénové en 2016 à l’issue de la réorganisation avec l’institut national jeunesse et éducation populaire (INJEP), concrétisée par la loi n° 2015- 917 du 28 juillet 2015.
  • L’agence nationale française responsable de la mise en œuvre du programme européen Erasmus + jeunesse, conformément à la désignation de la commission européenne du 17 mai 2016. L’agence met également en œuvre le Corps Européen de Solidarité.
  • L’opérateur unique de l’Etat qui met en œuvre le Service Civique.
 
Un point national d’information pour le sport, relai national du volet "sport" du programme Erasmus+.    

 

Sur le même sujet

Manifestation CHU Grenoble Alpes.

Les + Lus