Lyon : échec du comité de pilotage autour du musée des tissus

Le musée des Tissus et des Arts décoratifs (Lyon) - archives janvier 2017 / © France 3 RA
Le musée des Tissus et des Arts décoratifs (Lyon) - archives janvier 2017 / © France 3 RA

A l'issue du comité de pilotage pour l'avenir du musée des tissus, le patron de la CCI, Emmanuel Imberton prend acte de l'échec de 3 ans de discussions et se donne le week-end pour prendre une décision. Laissant entrevoir un enterrement pur et simple du dossier.

Par Christian Conxicoeur

Depuis 3 ans, c'est un des dossiers brûlants de la métropole : l'avenir du musée des tissus qui donne lieu à des visions différentes entre -d'un côté- Laurent Wauquiez et la région et -de l'autre- le nouveau maire de Lyon Georges Képénékian et David Kimelfeld, patron de la Métropole.

En jeu selon un cabinet d'audit : le maintien des collections à leur emplacement actuel dans deux hôtels particuliers de la rue de la Charité, mais avec une muséographie digne du 21eme siècle, ou leur répartition éventuelle entre le musée des confluences pour le textile et le Musée des beaux arts pour les arts décoratifs. 

La première hypothèse était soutenue par la région, qui aurait accepté de financer la rénovation des bâtiments à hauteur de 20%, si l'Etat en faisait autant et que les collectivités s'impliquaient finacièrement.

L'autre hypothèse proposée par un cabinet d'audit n'était officiellement pas retenue par les acteurs locaux. Ville et métropole de Lyon, pensent désormais qu'il serait nécessaire de vendre l'un des deux hôtels particuliers (hôtel de Villeroy, rue la Charité)  abritant les collections pour rénover l'autre (celui de Lacroix-Laval, juste à côté). Avec à la clé la possibilité de faire voyager les collections. 

Alors bataille de projet ou bataille purement politique, le patron de la CCI, propriétaire des deux musées, tissus et arts décoratifs a décidé de siffler la fin de la partie, et menace clairement d'abandonner le projet pour se recentrer sur les missions de soutien aux entreprises, dans un contexte budgétaire contraint. Il se donne le week-end pour réfléchir.

Sur le même sujet

Les + Lus