• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : les habitants d'une cité de Saint-Priest réclament des renforts de police après une nuit de violences

Cette boulangerie et plusieurs véhicules ont été pillées et endommagées à Saint-Priest, dans la nuit du dimanche 22 septembre. / © FTV
Cette boulangerie et plusieurs véhicules ont été pillées et endommagées à Saint-Priest, dans la nuit du dimanche 22 septembre. / © FTV

A Saint-Priest près de Lyon, la nuit a été mouvementée cité Berliet, dimanche 22 septembre: 3 jeunes malfaiteurs ont brisé la vitrine d'une boulangerie, pour voler des boissons, avant d'endommager toutes les voitures garées dans une rue dans leur fuite.

Par Renaud Gardette

Selon nos informations, une nuit de violences et de dégradations a eu lieu cité Berliet à Saint-Priest (Métropole de Lyon) dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 septembre. Une boulangerie située sur la 8e rue aurait été pillée, avec sa devanture entièrement brisée.

Autres dégradations: sur toute la rue, de nombreuses voitures auraient été abîmées, avec leurs pare-brises endommagés à coup de pieds.

 
Sur toute une rue de Saint-Priest, les pare-brises des voitures ont été endommagées, 3 personnes interpellées. / © FTV
Sur toute une rue de Saint-Priest, les pare-brises des voitures ont été endommagées, 3 personnes interpellées. / © FTV

Ludovic habite dans le quartier. Il entend des bruits de verre brisé vers 01h30 du matin. Son colocataire descend en premier: il aperçoit un individu en train de casser la vitrine du commerce. Puis, trois jeunes entrent à l'intérieur, et ressortent avec des canettes et des boissons.

La police municipale est la première à arriver sur les lieux, suivie d'un équipage de la BAC (Brigade Anti-Criminalité). Les 3 jeunes suspects prennent la fuite, en montant sur les voitures garées sur la 8e rue. Ils cassent alors tous les pare-brises avec des coups de pieds, et rayent certaines carrosseries.
 

3 suspects interpellés


Dans le local cambriolé, des empreintes digitales sont relevées: la caisse n'auraient même pas été touchée par les jeunes malfaiteurs. Dans le quartier les patrouilles se multiplient, et dans des circonstances encore mal établies, les 3 jeunes suspects auraient été interpellés après avoir eu un accident avec leur véhicule.

Ramenés sur les lieux, des témoins auraient confirmé leur description. 

Ludovic, qui est aussi conseiller de quartier, est resté toute la nuit pour surveiller la boulangerie afin d'éviter tout nouveau pillage: "Je n'ai pas dormi de la nuit. Depuis quelques années on a pas mal d'incivilités. Il y a déjà eu un feu de voiture et de poubelle dans la rue. Une police de proximité devient nécessaire. Il faudrait que la police municipale soit ici en permanence avec une antenne locale, car ils sont trop loin pour intervenir rapidement. Des événements comme çà, c'est une première."

Les habitants réclament des renforts et des patrouilles de police régulières.



 

Sur le même sujet

Le patrimoine ferroviaire roule encore

Les + Lus