Lyon : ils racontent leurs plus beaux souvenirs du Festival Lumière

Publié le Mis à jour le

La 10e édition du Festival Lumière s'achève. Cette semaine, l'édition du Grand Lyon est allée à la rencontre de ceux qui participent de près ou de loin à l'événement...un petit tour dans les coulisses avec une bénévole, un projectionniste, un chasseur d'autographes et même un chef cuisinier! 

Monique est bénévole pour le Festival Lumière depuis 8 ans.

Son plus beau souvenir de cet événement cinéma : l'émotion du réalisateur américain Michael Cimino. Il venait régulièrement à Lyon pour assister au Festival Lumière. En 2012, les organisateurs lui avaient rendu hommage avec la projection de son film, "La Porte du paradis", en clôture du festival. Une projection devant près de 5000 spectateurs. "La Porte du Paradis" avait été un échec retentissant lors de sa sortie sur grand écran.  
durée de la vidéo: 00 min 57
Monique est bénévole pour le Festival Lumière ©France 3 RA

Gaël est chasseur d'autographes de personnalités

Le jeune homme est aussi un habitué du festival Lumière. C'est l'occasion rêvée d'approcher au plus près les personnalités du 7e art. Le plus beau souvenir de Gaël : une photographie en compagnie de Jean-Paul Belmondo. Son album compte près de 5000 photos de stars... 
durée de la vidéo: 00 min 52
Gaël, collectionneur d'autographes de stars ©France 3 RA

François, projectionniste pour le Festival Lumière 

Le plus beau souvenir de François, c'est sa rencontre avec le réalisateur américain Quentin Tarantino, amoureux du 35 millimètres. Le projectionniste lyonnais n'en revient toujours pas d'avoir rencontré le réalisateur dans son cinéma ! 
durée de la vidéo: 00 min 55
François, projectionniste du festival Lumière ©France 3 RA

Le chef Olivier Canal et son mâchon des Lumières

C'est une tradition : chaque dernier dimanche du festival Lumière, un gigantesque mâchon est organisé pour les festivaliers. Le chef de la Belle Meunière. Il organise depuis trois ans ce rendez-vous gourmand du Festival de cinéma... Parmi les inconditionnels : l'humoriste Laurent Gerra.  
 
Olivier Canal, organisateur du Mâchon des Lumière ©France 3 RA

Le réalisateur lyonnais Bertrand Tavernier

Bertrand Tavernier n'a pas hésité à confier sa plus belle émotion procurée par le Festival Lumière. Il a été particulièrement ému et "bouleversé" par le discours de Quentin Tarantino lorsque ce dernier a reçu le Prix Lumière. Le réalisateur américain affirme ne pas savoir ce qu'il serait devenu "si les parents des frères Lumière ne s'étaient pas rencontrés". Avec le cinéma, l'auteur de Pulp Fiction a trouvé une famille ! Bertrand Tavernier et Quentin Tarantino sont ainsi devenus "frères de cinéma"... "mieux qu'une récompense" pour le réalisateur lyonnais, encore tès ému à l'évocation de ce souvenir. 
durée de la vidéo: 01 min 03
Le réalisateur lyonnais Bertrand Tavernier ©France 3 RA