Lyon : Laurent Wauquiez appelle à une année sous le signe de l'apaisement

Le président de la région a profité de ses voeux à la presse, à Lyon, pour dénoncer les violences commises ces dernières semaines et l'incendie criminel dont a notamment été la cible France Bleu Isère ce lundi matin très tôt dans la nuit. 
Devant les journalistes de la presse régionale, le président de la région Auvergne / Rhône-Alpes a émis le souhait d'une année 2019 sous le signe de l’apaisement. D'autant plus après l’incendie criminel qui a détruit une partie des locaux de France Bleu Isère dans la nuit de dimanche à lundi. Pour lui, « s’attaquer à un lieu de presse n’est pas un symbole anodin » dans le contexte actuel.
Il a également fait allusion au mouvement des Gilets jaunes. En insistant sur le fait que « rien ne peut se faire dans la violence, dans la destruction. » Il se dit préoccupé par le contexte de crise profonde que connaît la France. Il a ainsi  fait remarquer que « jamais la confiance n’a été aussi faible dans les (hommes) politiques, dans les médias ».

Laurent Wauquiez se dit plus que jamais ancré dans les territoires. Il a critiqué une approche du pays « trop centralisée, coupée des réalités. La reconstruction ne viendra pas des ministères, mais du terrain. » a-t-il ajouté avant de poursuivre sur l'ADN en région : « c'est notre ancrage dans des bassins de vie, dans la vie quotidienne, dans la réalité. »

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fusion des régions politique