• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : Le mauvais sondage qui doit alerter Gérard Collomb pour les prochaines municipales

Sondage Gérard Collomb doit-il se représenter ? octobre 2018 / © Sondage IFOP/Fiducial pour Lyon Capitale et Sud Radio
Sondage Gérard Collomb doit-il se représenter ? octobre 2018 / © Sondage IFOP/Fiducial pour Lyon Capitale et Sud Radio

Un sondage IFOP/ Fiducial pour Lyon Capitale et Sud Radio montre que le retour politique de Gérard Collomb à Lyon est loin de faire l'unanimité. 57 % des personnes interrogées estiment qu'il doit laisser la place à une autre personnalité aux prochaines municipales.   

Par Philippe Bette

Le sondage IFOP/Fiducial réalisé pour Lyon Capitale et Sud Radio est publié au lendemain du retour de Gérard Collomb mais il a été réalisé du 28 septembre au 3 octobre auprès de 802 lyonnaises et lyonnais représentatifs, d'après un questionnaire soumis par téléphone. 

Le premier chiffre n'est pas nécessairement très rassurant  pour Gérard Collomb. :57 % des lyonnais souhaitent qu' "il passe la main à une autre personnalité". Un souhait qui apparaît assez largement partagé,  60% des hommes, la moitié des femmes et ... 66% des lyonnais de 35 à 49 ans. 

Un résultat qu'il faut néanmoins pondérer. La liste emmenée par Gérard Collomb arriverait malgré tout en tête du premier tour aux prochaines municipales avec 31% des voix,  loin devant la liste des Républicains et de l'UDI éventuellement portée par Etienne Blanc (18%). 
 
Mais l'avantage accordé à-priori à Gérard Collomb ne peut totalement masquer le risque pour lui d'une forte émergence de la gauche. Une liste de la France Insoumise obtiendrait 14% des voix tandis que le Parti socialiste est crédité de 10% des voix.

Les écologistes ayant d'ores-et-déjà annoncé qu'ils ne participeront pas à une majorité pilotée par Gérard Collomb, la principale menace pourrait en effet venir de la gauche, si elle finissait par s'entendre... Une liste d'Europe-Ecologie-Les Verts emmenée ar Etienne Tête est en effet créditée à elle seule de 16% des intentions de vote. 

Si la notoriété de Gérard Collomb peut jouer en sa faveur, son âge constitue un handicap, quoi qu'il en dise. La nouvelle génération incarnée par David Kimelfeld, déjà aux affaires à la Métropole, ou par une personnalité de gauche qui se tiendrait en embuscade, pourrait singulièrement compliquer sa réélection.  

Gérard Collomb, en fin stratége,  a flairé le danger et son retour précipité à Lyon, dans les conditions spectaculaires que l'on sait, montre qu'il ne le mésestime pas. En prenant d'ores et déjà ses distances avec le président de la République, sans attendre le résultat des élections européennes, il s'affranchit d'un bilan gouvernemental qui aurait pu plomber sa candidature à Lyon dans un an.                                             
                 
Mais, s'il veut l'emporter, Gérard Collomb va devoir rapidement placer sur orbite son successeur (femme ou homme) pour incarner le changement d'époque que les lyonnais semblent appeler de leurs voeux. C'est l'enseignement principal de ce sondage.  

 

Sur le même sujet

in : la 33e édition du Mondial du Quad se prépare à Pont-de-Vaux

Les + Lus