Lyon : la métropole promet une "concertation" sur la publicité sur les trottoirs

La métropole de Lyon tente de mettre fin à la polémique naissante sur l'expérimentation des marquages publicitaires sur les trottoirs. Elle annonce, ce vendredi, qu'une concertation sera menée "avec toutes les communes" avant le lancement "éventuel" de ce dispositif.

© France 3
La métropole de Lyon annonce, ce vendredi, que "la mise en oeuvre éventuelle de [le dispositif expérimental de marquage sur les trottoirs à des fins publicitaires] fera l’objet d’une décision des communes et de la métropole".

Ce communiqué lapidaire est publié au lendemain des déclarations du maire PS de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, qui avait dénoncé un décret "pris sans concertation" : "Il s’impose à la métropole et aux villes qui la composent sans s’inquiéter un seul instant de leur avis sur le sujet, ni de la gestion de la publicité dans leur espace public."

Le projet d'expérimentation de la publicité sur les trottoirs, permis par un décret publié le 22 décembre au journal officiel, a pris du plomb dans l'aile en une courte semaine.

Nantes dit "niet"

Contesté à Lyon, ce dispositif a été carrément rejeté par la ville de Nantes. Dans un communiqué, la municipalité a estimé, ce jeudi, que cette expérimentation "conduirait à une pollution visuelle", en contradiction avec la volonté de Nantes de "valoriser les atouts patrimoniaux et environnementaux de son centre-ville".

Même gêne à Bordeaux. Une sénatrice de Gironde et conseillère municipale, Nathalie Delattre, a saisit le ministère de l'Intérieur pour lui demander des explications sur les modalités de mise en oeuvre de cette mesure. L'élue radicale pointait notamment l'incompatibilité de cette expérimentation avec la protection du patrimoine bordelais, pour laquelle s'est engagée la municipalité.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société politique